jeudi 16 mars 2017

Elections: les différents candidats et le homeschooling

***
MISE A JOUR: 
On en sait un peu plus depuis quelques jours sur les programmes des différents candidats. Le tableau réunit donc enfin tous les candidats à la présidentielle. L'article a fait couler beaucoup d'encre (enfin... il a un peu usé vos claviers). J'ai tenté d'être la plus objective possible, en laissant chacun se faire sa propre opinion. Oui, je suis au courant qu'on élit pas un candidat juste sur son programme concernant le homeschooling, et je ne doute pas un seul instant que vous êtes tous capables de prendre le recul nécessaire. Il n'empêche, connaître nos alliés et nos opposants sur ce sujet nous permettra d'être préparés.

Concernant les sources vous pouvez vérifier absolument toutes les citations: elles sont tirées des programmes, des communications officielles, et du fil tweeter des différents candidats. Si vous avez un doute, google is your friend!

Enfin, Monsieur Mélenchon s'est exprimé plus précisément: il ne compte pas revenir sur la liberté scolaire... tant qu'elle demeure un choix très minoritaire. Et par scolarité obligatoire de 3 à 18 ans il entend "instruction obligatoire de 3 à 18 ans".
***


Voici un petit tableau des principaux candidats à l'élection présidentielle, triés par intentions de vote à l'instant où j'écris cet article, et plus bas des plus "petits" candidats. 

Je n'ai retenu que ce qui concerne de près ou de loin le homeschooling et les écoles libres, en me bornant aux faits, de la façon le plus objective possible.

Traditionnellement la France comptait seulement deux partis favorables aux écoles libres et à l'instruction en famille:
-le FN, qui assez logiquement continue sur sa lancée,
-et Europe Ecologie les Verts, qui a lutté sans relâche ces dernières années contre les différents projets d'interdiction de l'école à la maison. Malheureusement ce parti sera absent des élections, ayant scellé une alliance avec Benoît Hamon, du front de gauche.

Nous avons désormais le soutien de deux nouveaux candidats, youhou: welcome Jean Lassalle et François Asselineau!

J'espère pouvoir, dans les prochaines semaines, compléter les cases Emmanuel Macron, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud, qui ne se sont à ma connaissance jamais exprimés sur le sujet qui nous intéresse.

Mais nous nous sommes plusieurs familles et associations à avoir écrit à tous les candidats, afin d'en savoir plus sur leurs intentions à l'égard du homeschooling. Vous serez les premiers informés quand nous aurons reçu la réponse!


43 commentaires:

  1. Bonjour. Maman de plusieurs enfants en ief, je suis en état de choc. Je peux comprendre que toute famille ief souhaite préserver le choix et le droit d'instruire son enfant. Mais à mon humble avis pas au point de voter pour l'extrême droite. Je souhaite de tout coeur que le vivre ensemble, dans la richesse et la diversité de nôtre pays sera encore présent. Une petite révision sur l histoire tragique de l europe s impose.Hitler devrait vous rafraîchir la mémoire. Cordialement.
    Une maman qui concernant vôtre blog passera son chemin à présent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a visiblement un malentendu : personne ne vous incite à voter FN, je pense que ce n'était absolument pas l'idée de ce post, c'est dommage de réagir aussi violemment...et juste pour rappel, il est troublant de se souvenir que c'est justement Hitler qui a imposé la scolarisation obligatoire généralisée en Allemagne pour assurer l'éducation et l'instruction de la jeunesse allemande dans l'esprit du national-socialisme...en 1938. Même chose en URSS dans les années 20 avec des instituteurs propagandistes...idem en Corée du Nord.Tous les régimes totalitaires et fascistes se sont appuyés sur la scolarisation obligatoire. Parce qu'un peuple dont on contrôle l'instruction est plus facile à diriger et surtout à manipuler.
      Bonne journée
      Gaëlle

      Supprimer
    2. Quand on veut faire des comparatifs, mieux vaut savoir de quoi on parle, sachez que Hitler était socialiste, et est responsable de la scolarité obligatoire en Allemagne. Oui L'ief est interdit par la loi outre Rhin !
      Il est bien plus facile de diffuser une propagande à nos petites têtes blondes quand on est sûr qu'il n'y aura pas de libre pensant �� !

      Supprimer
    3. En effet, un raccourci très maladroit et révélateur de l'ignorance du sujet. On croirait voir les médias propagandistes du gouvernement actuel avec le même message. D'ailleurs la loi d'interdiction par Hitler en Allemagne est TOUJOURS d'actualité ! Pourquoi n'a -t-elle pas été abrogée depuis ?
      Pourquoi le FN est-il le seul à promouvoir les libertés et la famille ? Bonne question er c'est franchement effarant.

      Supprimer
  2. WOW très étonnant comme parti pris des différents partis concernant l'éducation. Je suis aussi très surprise que le FN soit seul partisan d'une école libre. Mes enfants continueront d'aller à l'école et je continuerai à leur enseigner tout ce que je peux (et qui n'est pas dans les programme de l'éducation nationale) à la maison. Mais absolument jamais je ne pourrais me résoudre à voter pour l'extrême droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est triste de constater qu'un seul parti défende le homeschooling...
      D'habitude les verts défendent aussi bec et ongles l'ief. Ils manquent beaucoup à cet élection: ils avaient le mérite d'orienter les campagnes vers des sujets alternatifs...

      Supprimer
  3. merci pour ce travail. Dommage que la gauche ne soit pas favorable à l'IEF. C'est certainement, pour Hamon, une méconnaissance du sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M. Hamon a le soutien de Najat VB et est probablement conseillé par la même personne que cette dernière. Cela ne laisse pas à penser qu'il est si mal informé !

      Supprimer
  4. Il y a plusieurs mois, j'ai contacté les 5 principaux partis au sujet de la liberté d'instruction. Surprise, un seul parti m'a répondu : le FN et signé par Mme Lepen, qui stipule ne pas vouloir changer quoi que ce soit dans ce domaine. J'ai donc longuement réfléchi et parcouru son programme. .. qui n'est pas du tout celui de son père au passage.
    Ton article reflète exactement la synthèse que j'ai faite de notre gouvernement .

    RépondreSupprimer
  5. merci infiniment pour ce travail. parent de deux enfants ief, j’hésitais entre Charlotte M (quand elle aura ses 500 parrainages), l'abstention, le vote blanc et jean luc M.

    les possibilités de choix s'amenuisent ...

    là ou je garde espoir c'est quand je vois tous les jours l'ado et l'enfant que j'ai devant moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement quel dommage de ne pas avoir plus d'infos sur les programmes des petits candidats!
      J'espère obtenir une réponse rapidement!

      Concernant l'espoir en voyant les enfants que nous avons devant nous... comme c'est vrai!

      Supprimer
  6. Je suis vraiment navrée de voir ici de la propagande pour le FN! Car ne vous en déplaise, isoler cet aspect de leur programme et l'indiquer comme "favorable", c'est hyper réducteur et volontairement désinformant et c'est en faire l'apologie. Il ne faut voir que par le prisme d'une vie centrée sur soi pour ne pas se rendre compte à quel point l'extrême droite est un chemin abjecte et excluant. Soit, vous pourrez (peut-être) continuer à faire l'IEF mais à quel prix? (droits des femmes bafoués, exclusions et discriminations, et j'en passe). C'est triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne pense pas que la présentation qui est faite des candidats sur leur façon de voir l'instruction et l'éducation soit de nature à faire l'apologie du FN.
      ne soyons pas dupe. ni de l’extrême droite, dont l’attirance pour la liberté d'instruction et d'éducation ne servirait qu'à favoriser certains milieux, ni de l’extrême gauche où manifestement persistent encore d'autres idéologies du tous pareil, ne donnant pas de place à la liberté d'instruction.

      ne soyons pas dupe ! ni des uns ni des autres !

      aucun ne fait la promotion des libertés de chacun, enfants, femmes et hommes.


      Supprimer
    2. L'auteur de cet article n'a aucunement mal agit . C'est un blog IEF , elle publie ce qui concerne l'ief . Ce sont les élections dans un mois, c'est d'actualité .... Quelle soit triste ou non ... C'est l'actualité ief . Et comme l'a écrit l'auteur, dès qu'un autre candidat se montrera favorable , nous en serons informé ... Ce ne peut pas être plus transparent à mes yeux !

      Supprimer
  7. c'est drôle comme on peut manipuler comme on veut les déclarations des politiques.
    En quoi favoriser les écoles "libres", c'est favoriser l'IEF?
    En quoi favoriser l'apprentissage et l'alternance, c'est favoriser l'IEF?
    Surtout que quand on voit le programme FN sur l'éducation, c'est franchement pas reluisant...

    Et de l'autre côté de l'échiquier, en quoi proposer la scolarité obligatoire de 3 à 18ans est contre l'IEF, quand on sait tous parfaitement que tout le monde confond instruction et scolarité obligatoire, et que les politiciens se contentent donc de reprendre les termes utilisés par 99,99% de la population?
    En quoi améliorer l'éducation nationale est contre l'IEF?

    Mention spéciale aux deux derniers paragraphes concernant Mélenchon, totalement sortis de leur contexte pour faire croire qu'il s'attaque à l'IEF, alors qu'il s'attaque simplement au système actuel qui permet aux plus riches d'avoir les meilleurs écoles au détriment de la majorité de la population qui voit la situation de l'Education Nationale empirer chaque année.

    RépondreSupprimer
  8. C'est marrant comme beaucoup plus de monde publie anonymement d'un coup !!!lol
    J'ai un peu de mal à comprendre vos bons à tous !
    Cet article est un simple constat et rien de plus en tout cas moi je le lis ainsi ....
    Jamais il est écrit "Votez FN!" et il n'y a pas un seul avis personnel de l'auteur suite à ce tableau ...
    Cet article est a titre d'information mais comme quoi chacun lit bien ce qu'il veut et accuse qui il veut
    Ben oui, il n'y a que le FN "pour l'instant !!"... Pas de bol quoi !!!
    Pas de bol pour l'auteur aussi! parcequ'il n'y aurait eu que Fillon ou que Macron ... Vous emporteriez vous ?
    Je suis sûr que l'auteur de cet article préférerait largement, comme vous, que tous les partis respectent notre choix ,que tout les partis respectent la liberté d'instruction inscrite dans notre constitution !
    D'ailleurs au passage ... Je pense qu'il aurait été bon aussi de faire un tableau de ceux qui veulent changer la constitution parceque là aussi ça craint pour nos tites fesses ...
    Bonne journée à tous
    Et n'oubliez pas d'aller voter !!! Peu importe pour qui, faites le avec conviction pour ne jamais regretter car je pense que, cette année, cela engendrera un tournant décisif pour notre pays ...
    Peu importe le parti, si vous lisez leur programme, ils vont dans des directions totalement opposés ...
    Pour ceux qui ne voterons pas ... INTERDIT DE VOUS PLAINDRE !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec ce commentaire pertinent et merci pour cet article.

      Supprimer
  9. l'anonymat, c'est dû au fait qu'il n'y a aucune case pour mettre un pseudo ou un nom. Quand j'ai validé mon commentaire (le dernier anonyme, celui de 20h50), je me suis retrouvé sur une page qui me donnait la possibilité d'utiliser mon compte google+, j'ai validé, mais apparemment ça a planté. J'imagine que c'est la même chose pour ceux au dessus.

    Et mon "bond", c'est simplement que mon constat, c'est que cet article ne fait aucun constat, il se contente de prendre des propos tirés de leur contexte, de mélanger défense de l'école privée et défense de l'ief, ou défense de l'école publique et condamnation de l'ief.

    Il oublie le constat tout simple que les candidats ont un emploi du temps monstre, et qu'ils n'ont donc pas le temps de répondre à toutes les demandes, notamment celles des quelques milliers d'ief français, quand la priorité c'est les millions d'élèves qui subissent une Education Nationale en sale état.

    Au passage, Hamon n'est pas du front de gauche.

    Etienne Mauger

    RépondreSupprimer
  10. Sauf qu'il y a 11 candidats officiels. Il aurait peut-être fallu les citer tous et ne pas parler juste des candidats déjà fortement médiatisés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord! Le problème est qué pour la plupart ils ne se sont jamais exprimes sur le sujet. Mais on leur a posé la question: s'ils prennent la peine de répondre vous en serez les premiers informés!
      Ps: cela dit Lassalle a publié récemment un projet extra. Je l'ajoute dès que possible au tableau 👍🏻

      Supprimer
  11. Bonjour,
    Je suis d'accord avec le dernier anonyme. Il y a 11 candidats et on ne parle toujours que du Club des Cinq. Les dés sont pipés d'avance !
    Martine42

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord! Le problème est qué pour la plupart ils ne se sont jamais exprimes sur le sujet. Mais on leur a posé la question: s'ils prennent la peine de répondre vous en serez les premiers informés!
      Ps: cela dit Lassalle a publié récemment un projet extra. Je l'ajoute dès que possible au tableau 👍🏻

      Supprimer
  12. Le problème c'est que vous oubliez de préciser qu'elle est pour l'IEF avec des contrôles renforcés ET la main mise sur les programmes enseignés en IEF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout simplement parce que je ne l'ai lu ou entendu nulle part.
      Main mise sur les programmes de l'ief? Renforcement des contrôles? Je suis surprise. Auriez vous des liens? MERCI ;-)

      Supprimer
    2. Dans la lettre en réponse à la même question en 2012, diffusée sur les groupes à l’époque

      Supprimer
  13. Macron est un leurre, il ne devrait même pas être sur le tableau.
    Quand on voit par qui il est financé, cela m'étonnerait qu'il soit pour la famille...
    Il aurait été intéressant de faire un comparatif sur tous les points en rapport avec les intérêts de la famille, et là, Macron ou pas, ce sera du pareil au même.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, suite à votre post j'ai envoyé un message à l'équipe de campagne de Jean-Luc Mélanchon s'occupant de l'éducation à livret-education@jlm2017.fr leur faisant part de mes inquiétudes.
    Vous trouverez ci-dessous leur réponse ce qui vous permettra sans doute de modifier le tableau (bien que leur réponse susciterait bien d'autres discussions et j'ai d'ailleurs la ferme intention de le faire !)
    Leur réponse a été très rapide (à peine 3 jours) et j'invite tous ceux qui le souhaite à en faire de même.
    J'en profite pour saluer votre travail et vous remercie pour ce blog que je lis régulièrement même si nous sommes en unschooling :)
    Bien cordialement.
    Malika

    Leur réponse :

    Bonjour,

    merci de votre message. Nous ne souhaitons par revenir sur la liberté d'instruction. En revanche, nous pensons que la généralisation de "l'école à la maison" susciterait de sérieux problèmes, politiques économiques et sociaux. Nous sommes bien conscients qu'il s'agit d'un choix "militant" pour de nombreuses familles que nous ne souhaitons pas dissuader ou dénigrer. Nous défendons la possibilité pour ceux qui sont sans ressource de bénéficier de la meilleure éducation.
    J'espère avoir levé tout malentendu.

    Amitiés d'insoumis

    Aurélien
    Pour l'équipe de rédaction

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MERCI beaucoup pour l'info!
      Ça c'est ce que j'appelle un retournement de dernière minute.
      Après... j'ignore comment il compte garantir la liberté d'instruction était donné qu'il annonce dans son programme, je cite "Rétablir une carte scolaire démocratiquement élaborée, imposée à tous y compris pour l’école privée".
      Si l'état dispatche tous les enfants... comment peut il y avoir de liberté d'instruction?
      Point suivant: l'extension de la période d'instruction obligatoire. Il va encore plus loin que Fillon (qui veut l'avancer à 5 ans) et annonce dans son programme la passer de 3 à 18 ans. Nous serions donc soumis à des inspections de l'académie et de la mairie pour nos 3-6 ans. 😱😬

      Supprimer
    2. Oui en effet, ça demande des précisions. Dès que j'ai le temps je m'y emploierai mais chacun peut poser ses questions et/ou faire ses propositions.
      C'est toutefois suffisamment clair, au moins sur la forme, pour que ce soit dit et diffusé.
      Je vous tiens au courant si il y a du nouveau
      (nous sommes sur La Ciotat, nous nous croiserons peut être un de ces quatre !)

      Supprimer
    3. Bonjour,

      J'ai reçu la même réponse de l'équipe de JLM, me demandant aussi de signer l'appel que je mets ci-dessous, qui personnellement m'inquiète plus qu'autre chose!
      Les enfants ne sont pas des enfants, juste des élèves, et l'école à 2 ans pour leur apprendre à devenir élèves, ça fait froid dans le dos.
      "L'argent public pour l'école publique" ne présage rien de bon pour les familles qui choisissent le privé, et me donne l'impression que pour JLM, c'est l'Etat qui doit prendre en charge nos enfants. "Insoumis" à la 5ème République, pour tous nous soumettre à la 6ème? C'est un ressenti très personnel bien sûr.
      Je suis vraiment triste que Charlotte Marchandise n'ait pas pu obtenir ses 500 signatures. Elle défendait l'IEF comme une alternative pédagogique comme une autre.

      "L’Avenir en commun passe par l’École

      Le 23 avril et le 7 mai prochains auront lieu le premier et le deuxième tour de l’élection présidentielle. Sous la Vème République, il n’y a pas d’autre occasion pour changer la donne : nous, parents, professeurs, personnels de l’Éducation nationale, élèves, nous ne la laisserons pas passer, nous choisirons Jean-Luc Mélenchon !

      L’École ne peut plus attendre

      Depuis au moins 15 ans les contre-réformes menées par le différents gouvernements ont saccagé l’école républicaine. Elles ont précarisé les personnels, approfondi les inégalités entre les élèves, dégradé les conditions de travail de tous. La bonne volonté des professionnels de l’Éducation nationale ne masque plus le désarroi et même la souffrance générée par ces régressions successives. Il existe un véritable risque d’effondrement ; il n’est plus temps de choisir la politique du moindre mal, il faut répondre aux attentes légitimes du peuple et aux défis de l’avenir.

      Pour l’égalité

      Nous voterons pour Jean-Luc Mélenchon pour garantir l’égalité des élèves. Nous voulons que l’argent public finance l’école publique. Nous voulons la mixité sociale dans tous les établissements et dans toutes les filières. Nous voulons la gratuité de l’École pour toutes les familles : transport, fourniture, cantine et activités périscolaires. Nous voulons la réussite de tous les élèves et que leur qualification soit également reconnue partout en France. Nous voulons une école qui œuvre à la fin des inégalités et discriminations.

      Pour une vie meilleure

      Nous voterons pour Jean-Luc Mélenchon pour garantir des conditions de travail et de vie décentes aux personnels et aux élèves de l’Éducation nationale. Nous voulons mettre fin à l’appauvrissement des personnels. Nous voulons en finir avec les casernes énormes et créer des établissements à taille humaine. Nous voulons une École qui participe à la planification écologique. Nous voulons des cantines gratuites et bio partout. Nous voulons pour tous les élèves un accès à une culture riche, vivante et exigeante. Nous voulons des établissements où parents, élèves et personnels se retrouvent et œuvrent, chacun dans son rôle, pour la réussite de tous les enfants.


      Pour une Éducation de haut-niveau

      Nous voterons pour Jean-Luc Mélenchon pour garantir une éducation de haut-niveau. Nous voulons débloquer le recrutement des futurs enseignants en procédant par pré-recrutement. Nous voulons pour eux, une formation complète, promouvant toutes les pédagogies et qui leur donne les moyens d’enseigner en toute autonomie. Nous voulons permettre la scolarisation dès deux ans pour que les enfants aient le temps d’apprendre à être des élèves. Nous voulons des filières qualifiantes reconnues dans leur spécificité. Nous voulons un enseignement qui vise la formation de citoyens actifs et critiques et non le formatage de salariés et de clients dociles.

      Nous ne voulons plus entendre que l’Éducation coûte trop cher. Notre voulons une politique éducative qui réponde aux besoins de tous et non aux injonctions de quelques comptables bornés.
      Le 23 avril et le 7 mai prochain, nous voterons pour l’Avenir en commun et son candidat Jean-Luc Mélenchon."

      Bonne journée à tous :)

      Supprimer
  15. Bonjour,
    Et bien je ne m'attendais pas à un tel tollé car ton article me semble pertinent. Le parti socialiste est le parti contre lequel nous avons dû batailler l'année dernière, celui qui a fait passer un certain nombre de mesures en force. Et pour le coup les républicains ont régulièrement été actifs à nos côtés. Pas tous, c'est vrai, puisqu'une partie d'entre eux a cherché à imposer l'école obligatoire... En tout cas cette question n 'est pas simple et pour ma part, je suis comme beaucoup de français: indécise. Et je compte tenir compte des orientations en lien avec l'instruction en famille, mais pas seulement... une décision qui sera difficile...
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes co pour ce gentil message Isa Lise.
      Pour ma part je m'y attendais.
      Mais que veux tu, je ne peux pas m'empêcher de mettre les pieds dans le plat. 😄
      Je m'attelle tres vite aux autres candidats: certains ont des positions intéressantes!

      Supprimer
  16. Bonjour
    Pour ce qui est des vives réactions, elles ne sont induites (à mon avis ) que par le bout de phrase " triés par intention de vote à l'instant où j'écris " . Je dois dire que j'ai moi même était embarrassée par ce même petit bout de phrase .
    Je suis par contre toujours étonnée par la virulence de certaines réactions... Surtout quand il n'y a rien de plus pour compléter le débat . Contrairement à ceux qui creusent plus loin. Mme Lepen veut elle vraiment laisser la liberté d'instruction ? J'avoue que j'ai peine à y croire , elle est plutôt dans le contrôle... Je penche plutot pour un défense des écoles privées très sélectives sur le plan financier . Les précisions sur M Mélenchon pourraient me faire changer d'avis ... Si vous avez d'autre infos , je suis preneuse...
    Domitille

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour cet article sans censure, c'est tellement rare de pouvoir s'exprimer en toute vérité.
    je pense que le FN veut, à travers ses éventuels contrôles renforcés évoqués, faire respecter les valeurs de la République, valeurs auxquelles ne se rallient pas certains extrémismes.
    Merci encore pour votre honnêteté intellectuelle,
    Anne-Do.

    RépondreSupprimer
  18. Oui moi j'avoue que je suis aussi un peu déçue des programmes de M. hamon et Melenchon, eux qui se potisionnent un peu en visionnaire (6ème République par exemple, revenu universel comme en Suède, prise en compte de l'écologie, de l'agroecologie,...). Puis pouf pour le côté éducatif, on retombe dans un vieux discours, avec des propositions qui concernent seulement l'école à priori mais qui auront en effet des conséquences sur les inspections si l'allongement de la scolarité obligatoire passe. Bref, j'espérais d'eux d'autres propositions, plus ouvertes. Sinon concernant votre article, il y a seulement un truc qui me gêne c'est le V, la croix et le point d'interrogation. Ça donne l'impression que vous validez ou refusez. Visuellement ça fait bizarre du coup car même dans les croix, personne n'a dit ouvertement "j'abolirai le droit à l'ief", je pense que vos recherches suffisent. A chaque lecteur de se faire sa propre idée. Et en passant, super M. Lassalle, voilà ce que j'aurais aimé qu'Hamon ou Melenchon dise.

    RépondreSupprimer
  19. Ce serait bien de mettre les sources pour chaque candidat.

    RépondreSupprimer
  20. Merci de mettre à jour concernant JLM

    La personne qui a écrit à :

    livret-education@jlm2017.fr

    leur exprimant son étonnement et ses inquiétudes.

    La réponse est suffisamment claire:
    Pas de problème pour la liberté d'instruction.
    Simplement ils n'envisagent pas cette option comme une solution à grande échelle.
    Ce avec quoi je suis entièrement d'accord: il faut pouvoir! À tous les niveaux : disponibilité, finances, étayage...

    Réponse officielle:

    "Bonjour,
    Merci de votre message. Nous ne souhaitons par revenir sur la liberté d'instruction.
    En revanche, nous pensons que la généralisation de "l'école à la maison" susciterait de sérieux problèmes, politiques économiques et sociaux. Nous sommes bien conscients qu'il s'agit d'un choix "militant" pour de nombreuses familles que nous ne souhaitons pas dissuader ou dénigrer. Nous défendons la possibilité pour ceux qui sont sans ressource de bénéficier de la meilleure éducation.
    J'espère avoir levé tout malentendu.
    Amitiés d'insoumis"

    Aurélien
    Pour l'équipe de rédaction

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ludo, j'ai déjà modifié dans l'article en disant que par "scolarisation" obligatoire de 3 à 18 ans monsieur Mélenchon entend en fait "instruction" obligatoire de 3 à 18 ans.
      Une mesure qui serait de toute manière dramatique, en nous imposant des contrôles de l'inspection académique pour nos bambins. Vu le nombre de familles non sco qui ne commence l'instruction formelle qu'après 6 ans ce serait franchement nous mettre dans une situation délicate.

      Par ailleurs vous ne pouvez pas garantir une liberté " tant qu'elle reste marginale". C'est un droit pour TOUS ou ça ne l'est pas. Vous imaginez un président dire "BON, je ne compte pas interdire aux femmes d'être chef d'entreprise, mais tant qu'elles sont rares et discrètes, faut pas déconner."
      La liberté scolaire est garantie par les droits de l'homme pour TOUS les citoyens: les parents ont par priorité le droit de choisir le type d'éducation donnée à leurs enfants. C'est sans condition de nombre, fort heureusement!

      Si demain des millions de familles décident de déscolariser leurs enfants ou de les mettre dans des écoles hors contrat, monsieur Melenchon président les en empêchera.
      Quand on voit l'essor du homeschooling en France il est clair que c'est une situation de moins en moins marginale. Elle doit pourtant reste une liberté, quel que soit le nombre de familles qui en font le choix!

      Supprimer
    2. Je pense que Mélenchon et vous ne prenez pas le sujet dans le même sens:
      quand il dit que la généralisation de l'IEF " susciterait de sérieux problèmes, politiques économiques et sociaux", ce n'est pas une attaque contre l'IEF, une peur que l'IEF soit mauvais pour les enfants, mais plutôt une crainte qu'en cas de généralisation de l'IEF, ceux qui ne peuvent pas le faire (car clairement, ce n'est pas à la portée de tout le monde) soient alors laissés derrière, franchement désavantagés. Un peu comme dans le cas d'une généralisation de l'école privée, qui laisserait tous les plus démunis économiquement derrière.

      La priorité pour la gauche, c'est que l'Education Nationale fasse enfin correctement son boulot (et c'est pas gagné vu la situation actuelle!). Quand leurs mesures compliquent la vie aux personnes en IEF, ce sont "seulement" des "dommages collatéraux", tout simplement parce que l'IEF est tellement minoritaire que personne n'y pense en faisant de nouvelles lois.

      Mélenchon et la France Insoumise sont très ouverts, la preuve avec leur programme fait sur plusieurs mois pour lequel tout le monde pouvait faire des propositions! Profitez d'un candidat qui cherche réellement à écouter les demandes des français et à y répondre, plutôt que de tous ceux qui font plein de belles promesses mais votent régulièrement le contraire (oui c'est une attaque directe contre le FN ^^, qui prône l'égalité hommes-femmes, mais vote systématiquement aux parlements français ou européens contre les lois féministes, prône la défense des français défavorisés, mais s'attaque à eux dans les mairies FN, prône la lutte contre les multinationales, mais vote pour les défendre face aux lanceurs d'alertes... Alors je suis curieux de voir si un parti qui promet tout et vote son contraire sera capable de tenir ses promesses sur l'IEF :D)

      Supprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Lorsque j'ai lu l'article, je me suis dit : oups, tu vas t'en prendre plein la tête Laura ! lol

    En tout cas, les commentaires prouvent combien les gens privilégient les émotions sur la raison. Ils se targuent d'être mieux parce que eux ne votent pas FN. Mais pour convaincre les électeurs du FN qu'ils font le mauvais choix, pas d'arguments autres que "vous êtes des fachos", et même pas de discussion possible, juste du mépris. Sincèrement, je ne suis pas persuadée qu'avec cette attitude paternaliste on puisse convaincre qui que ce soit...

    Par ailleurs, Laura n'a pas dit pour qui elle votait ; elle dit même avoir essayé d'être la plus objective possible. Quand elle parle d'intention de vote, je suppose qu'elle se réfère aux sondages qui placent Marine Le Pen favorite.

    Et quand bien même elle affirmerait voter FN, n'a-t-elle pas le droit de le dire ?! La France est (soit-disant) le pays de la liberté d'expression ; mais en fait on a juste le droit d'exprimer ce que pense la majorité. Comme dit Maxime Le Forestier dans J'm'en fous de la France : "Liberté de penser la même chose que la majorité." (je vous conseille de lire toutes les paroles : ça vaut le détour !)

    Je précise que je suis loin d'apprécier Marine Le Pen. Cependant, croyez-vous sincèrement que les autres soient mieux ???!!!
    Après Sarko, tout le monde disait : "Tout sauf Sarko !" Résultat ? On a eu Hollande... qui a réussi à faire plus de dégâts que son prédécesseur ! Donc vous croyez encore que l'un de ces candidats sort du lot ? ...
    (Avant de me jeter des pierres : non je ne vote pas FN... je ne vote pas du tout !)

    RépondreSupprimer