dimanche 21 décembre 2014

La balance de Roberval


Toujours inspirée par Charlotte Mason et par sa liste de matériel indispensable, j'ai décidé de ranger l'ancienne balance de cuisine à piles (toujours vides) et d'acquérir à la place une vieille balance de Roberval trouvée sur ebay.

Désormais, en cuisine, peser est le travail des enfants.

Les toutes petites ont très vite compris le principe d'équivalence des poids: elles ajustent, plus ou moins, jusqu'à trouver le point d'équilibre. Les premiers jours c'était la foire d'empoigne, tous les objets de la pièce y sont passés, des verres aux soucoupes en passant par les paquets de biscuits... nous connaissons le poids de tout! Mais nous sommes désormais tous habitués à la bête, qui fait autant partie de notre quotidien que l'horloge à cadran. 

Les petits en restent pour le moment à trouver le point d'équilibre, ce qui n'est pas rien puisqu'il faut bien réfléchir à quels poids enlever ou ajouter.

Seul le grand de 7ans
- additionne ("deux poids de 200g et un poids de 10g ça fait... 410g"),
- convertit ("il nous faut 1/2 kilo... ok, donc 500g"; "40dag? ça fait 400g, donc deux poids de 200g!")
- et soustrait (moins le poids du bol, ça fait donc...)

Le travail de manipulation avec les poids apporte beaucoup au quotidien: c'est plus long, plus compliqué, mais la gymnastique mentale qu'il impose est autrement plus intéressante. La balance de Roberval fait travailler toutes les notions suivantes:

poids
égalité
plus et moins
additions
soustractions
conversions

Et tout ça l'air de rien, juste en demandant aux enfants un peu d'aide en cuisine chaque jour... 

samedi 20 décembre 2014

Vidéo, comment apprendre à compter avec un boulier


Plusieurs personnes m'ont demandé un article pour expliquer notre utilisation du boulier.

Cet outil fait partie de notre quotidien pour plusieurs raisons:
-un boulier va jusqu'à 100, quand les doigts ne permettent de compter que jusqu'à 10
-c'est un matériel simple, très peu onéreux
-avec le boulier la notion de dizaines et d'unités devient évidente (1barre=1dizaine & 1bille=1unité)
-le boulier est un assistant formidable pour le travail oral comme écrit.

Une première vidéo détaille la méthode ici.

Quelques exemples d'utilisation:


1- Apprendre à compter
L'enfant passe une bille à chaque fois qu'il prononce un chiffre de la comptine numérique

2- Reproduire un motif
Pour pouvoir reproduire le motif de la carte l'enfant doit compter les billes pour qu'elles correspondent. Les cartes sont à télécharger gratuitement sur le site de Melissa&Doug.

3- Additionner
2 billes + 4 billes font 6 billes

4- Compter de 2 en 2, de 4 en 4, de 10 en 10...
en laissant l'enfant passer à chaque fois le même nombre de billes.

5- Soustraire
15 billes - 12 billes = 3 billes

6- Aborder la multiplication
Combien font 4 fois 4 billes?

7- Aborder la division
Combien y a t'il de paquets de 3 billes dans 9 billes?

Place à la vidéo, avec un petit homeschooler de 6 ans, qui a commencé les maths il y a quatre mois (sans avoir été à la maternelle auparavant, et en ayant fait très peu de formel avant 6 ans). Nous allons volontairement TOUT DOUCEMENT. Nous avons passé plus de deux mois uniquement sur le 0 à 10 (additions et soustractions) puis nous avançons très progressivement: deux mois pour les nombres de 10 à 20, puis un mois par dizaine environ. Vers 7 ans il devrait en être à mille environ et avoir délaissé le boulier.




Les enfants délaissent naturellement le boulier quand ils sont assez à l'aise pour s'en passer, en fin de cp. Nous n'abordons donc pas les retenues sur le boulier: c'est juste un assistant temporaire, pour remplacer les doigts et se familiariser avec les nombres et les quantités.

Mon aîné s'est ensuite mis au soroban pour s'amuser, je ferai si cela vous intéresse une vidéo sur l'utilisation de ce boulier bien particulier (et plus efficace que les calculatrices modernes).



lundi 15 décembre 2014

Matériel pédagogique: faut-il vraiment tout avoir?

Je reçois de plus en plus de messages me demandant quel matériel indispensable acheter, comment boucler les fins de mois malgré les frais liés à l'équipement d'une école à la maison, ou encore où dénicher les meilleurs jeux éducatifs...

Le business du matériel pédagogique est florissant, mais a-t'on vraiment besoin de tous ces jeux, de toutes ces étagères de matériel spécifique?


Retour à la simplicité

J'ai trop de matériel, beaucoup trop. Petit à petit je fais le vide, parce que je m'aperçois que la fièvre acheteuse ne rend personne plus heureux, ni plus efficace. Je prends beaucoup de recul, grâce à la pédagogie Charlotte Mason, sur ce qui est indispensable au quotidien.

A l'école comme à l'école à la maison, la réussite ne dépend pas de l'argent que nous dépensons, mais du temps que nous consacrons à chaque enfant.

Que vous dépensiez 50 ou 600€ par an pour l'école à la maison, statistiquement les résultats seront les mêmes (c'est à dire bien supérieurs à ceux des enfants scolarisés).  Un tableau interactif, un ipad ou encore une étagère pleine de matériel en bois flambant neuf n'ont strictement aucune plus-value: c'est le temps qui compte, le temps de présence et d'écoute.

Pour les mathématiques l'enfant a besoin de manipuler, mais il n'a pas besoin de matériel spécifique, les objets du quotidien sont largement suffisants ("peux-tu me dire combien nous serons pour déjeuner, et mettre une assiette pour chacun sur la table s'il te plaît?... ah, finalement nous serons deux de moins, peux-tu enlever les assiettes en trop?"). Jouer à trouver un escargot, deux feuilles mortes, trois fleurs, quatre cailloux et cinq morceaux de bois. S'entraîner chaque jour à passer des dizaines et des unités sur le boulier. Faire des fractions avec des clémentines et des noix. Mesurer le camphrier au fond du jardin grâce au théorème de Thalès....

Les matières littéraires n'ont besoin que de livres, de bons livres vivants, en grande quantité.
Les arts se vivent en dessinant et en allant au musée...
Le langage s'enrichit en chantant des comptines et en lisant tous les jours.
La vie pratique s'apprend dans la vie quotidienne: un cadre d'habillage ne vaut pas de vrais souliers et un vrai manteau.
La science réclame des living books mais surtout un extérieur: un puzzle de feuille en bois n'égalera jamais une vraie feuille; un fichier à imprimer sur les étoiles n'arrivera jamais à la cheville d'une virée à l'observatoire et d'une nuit derrière un télescope...

Quels indispensables? 


-des living books en grande quantité,

-du bon papier,

-des crayons,

-un stylo plume,

-le matériel de base (balance de Roberval, microscope, loupe, jumelles, règle, équerre, rapporteur et compas, mallette de bricolage, boulier, globe, boîte d'aquarelles, matériaux simples pour bricoler... ),

-de bonnes habitudes (une routine quotidienne bien installée)

-et surtout, de l'espace naturel! Des balades régulières en forêt, un champ pour courir, un petit bout de jardin si vous avez la chance d'en avoir un, des heures au parc municipal...

lundi 1 décembre 2014

Les 10 raisons pour lesquelles j'ai choisi la pédagogie Charlotte Mason

1. L'importance du temps passé dehors

Quand vous demandez à un enfant ce qu'il préfère à l'école, vous avez de fortes chances pour qu'il vous réponde "la récréation". Et encore, ce qu'il appelle "récréation" est un espace grillagé et bitumé, dont la densité de population dépasse celle d'un centre commercial le premier jour des soldes.
Mais mettez un enfant dans un champ: il est capable d'y passer des heures sans jamais s'ennuyer. La nature apaise les enfants, tout en les stimulant: il s'y trouve toujours quelque chose de passionnant à découvrir ou à fabriquer, avec trois fois rien!

2. Trop peur pour me lancer dans du unschooling

J'ai beaucoup aimé le film de Clara Bellar, les livres de John Holt ou encore le témoignage d'André Stern. Je suis convaincue qu'en effet, l' enfant naît curieux d'apprendre, et qu'il grandit de façon beaucoup plus équilibrée s'il a la liberté de suivre ses centres d'intérêt. Mais je ne suis pas non plus prête à renoncer à un certain cadre...

3. Trop peur pour instaurer une éducation classique

Si nous avons fait le choix de ne pas scolariser nos enfants, ce n'est surtout pas pour reproduire une école à la maison! Nous avons gagné une liberté inouïe, il serait dommage de ne pas en profiter! Charlotte Mason représente le parfait compromis pour nous: quelques leçons formelles et beaucoup de liberté, pour une vraie éducation sur-mesure.

4. C'est une méthode économique

Avec Charlotte Mason, aucun matériel pédagogique spécifique. 
La manipulation mathématique se fait avec les objets du quotidien (fruits, crayons, cailloux...). Le seul investissement porte sur les living books, à acheter en grande quantité (une carte de bibliothèque est une excellente alternative), et sur le matériel "basique" indispensable (microscope, loupe, balance de Roberval, compas, ... ). L'enfant apprend à fractionner avec des clémentines et des gâteaux, à lacer ses chaussures directement sur ses souliers... Nous sommes loin du consumérisme à tout prix! 
Je trouve que cela apprend aux enfants à se débrouiller avec ce qu'ils ont sous la main, tout en leur montrant qu'il est très simple d'apprendre: des livres, du temps, de la concentration... rien de plus! 

5. Rien de formel avant 6 ans

Charlotte Mason estime qu'il y a un temps pour chaque chose, et qu'avant six ans l'enfant n'a pas besoin de faire de travail formel. Au contraire: asseoir l'enfant trop tôt devant un bureau le détourne de son principal objectif: découvrir, écouter de belles histoires, expérimenter... 

6. Les livres

J'aime les beaux livres, passionnément. 
En les plaçant au centre des apprentissages, la pédagogie Charlotte Mason ne pouvait que me convaincre. L'enfant apprend directement au contact des grands auteurs: peut-on vraiment rêver d'un meilleur professeur?

7. Le bain culturel

J'ignore qui apprend le plus: eux ou moi! L'importance des contes de fées, de la mythologie, de la Bible, de la littérature ou encore des musées et concerts est absolument géniale! Tout cela est très facile à mettre en place à la maison, avec des enfants d'âges différents: pour les bébés comme pour les personnes âgées, à chaque journée son lot de belles découvertes en famille... 

8. La liberté

Cette méthode, tout compte fait, est plus une philosophie éducative qu'un réel mode d'emploi.
Charlotte estime que chaque parent a l'intelligence d'adapter l'enseignement à son enfant. Cette liberté permet par exemple d'opter pour un cours par correspondance et de l'adapter.

9. La créativité

Charlotte insiste énormément sur la créativité.
Les arts ne sont pas "dirigés": l'enfant est laissé libre de peindre et de dessiner les objets de son choix, avec pour seule consigne de tenter de les reproduire. L'étude de l'histoire de l'art et la fréquentation des musées enrichissent le travail créatif de l'enfant, mais l'adulte n'intervient pas directement (ni consignes, ni coloriages, ni corrections: l'enfant est laissé libre de s'exprimer sur sa feuille blanche).

10. La narration

La narration est l'exercice le plus important.
Ce travail, quotidien, permet plusieurs choses que j'apprécie particulièrement:

-vérifier les acquis de l'enfant
-l'encourager à verbaliser ses découvertes (les connaissances s'approprient grâce au langage)
-travailler l'oralité (c'est formidable pour les enfants qui ont des troubles de l'élocution par exemple; tous gagnent énormément en s'exerçant à s'exprimer oralement)
-remplacer la quasi totalité des tests et autres quizz: avec la narration l'enfant n'est pas "guidé" par des questions. Il est seul, face à vous, pour vous raconter ce qu'il sait sur un sujet donné. Le gain de temps est considérable: l'enfant retient mieux, beaucoup plus rapidement.
-oblige l'enfant à se concentrer dès la première lecture. Puisqu'il sait qu'il devra raconter ensuite, il fait l'effort de retenir noms, vocabulaire, lieux, chronologie, détails...
-apprend à l'enfant à prendre des notes. En grandissant, l'enfant apprend peu à peu à consigner sur un carnet quelques mots clefs qui lui permettront ensuite de construire sa narration.

mardi 18 novembre 2014

Planning Charlotte Mason: routine quotidienne pour le niveau primaire

Avec le temps je remarque qu'il est beaucoup plus facile de faire toutes les matières chaque jour, par rapport à un planning hebdomadaire: avoir une routine permet de gagner un temps considérable! Notre routine est donc depuis plusieurs mois la même pour toutes les journées travaillées ( 4 à 5 jours par semaine), et pour tous les niveaux de "primaire". 




Les petites "maternelles" sont là pour la lecture du matin, qu'elles écoutent avec les grands. Elles participent aussi au Théâtre/Poésie/Chant, aux leçons de Géographie/ Histoire/Sciences  et aux arts de l'après-midi. Entre ces moments qui les intéressent elles vont et viennent à leur guise: elles bricolent dehors, jouent ensemble, bouquinent, viennent s'attabler avec nous pour dessiner avec leurs pastels... 

Une matinée de travail dure de 9h à midi, sans récréation. 
L'après-midi de travail, de 14h30 à 16h, est surtout passé dehors. 
Chaque leçon a une durée déterminée à l'avance: 15 minutes pour faire tel et tel exercice par exemple: s'ils ont fini avant, ils sont libres de faire ce qu'ils veulent du temps qu'il leur reste. Ils prennent donc l'habitude d'être rapides. 

Mythe/Bible/Récit-15 minutes

Chaque matinée de travail commence par une lecture. Nous alternons Bible, mythes nordiques et mythes grecs. Chaque livre est lu en entier et terminé avant de passer au suivant; quand nous finissons les mythes grecs, nous reprenons la Bible: nous en sommes au troisième tour. Il peut arriver que je sélectionne un autre texte, pour changer, mais nous nous en tenons surtout aux trois principaux. Tous les enfants écoutent, donc de 3 à 8 ans.

Narration-15minutes

Pour les plus de six ans uniquement. Je demande, au hasard, à un enfant de faire le récit de l'histoire que je viens de lire. Comme ils savent qu'ils doivent la raconter ensuite, ils ont fait l'effort de retenir les prénoms et autres petits détails: ce qui était difficile au début l'est de moins en moins. Au bout d'un moment je lui demande de s'arrêter, et son frère prend la suite de la narration. 

Dictée/ Conjugaison 20 minutes

Un matin sur deux, en alternance.
La dictée est faite à la manière de Charlotte Mason.
La conjugaison est faite sous forme de quizz, oral ou écrit.

Français 1h

Lecture syllabique pure et écriture cursive pour mon "cp".
Exercices d'orthographe, d'analyse, de rédaction, de conjugaison et de grammaire pour mon "ce2".
Ni l'un ni l'autre ne font jamais aucun exercice à trou: tout est soit oral, soit entièrement rédigé. Nous alternons le type d'exercices, oral ou écrit, pour éviter la fatigue mentale.

Théâtre/Poésie/Chant 15 minutes

Ces exercices permettent une coupure amusante au milieu de la matinée (puisque nous travaillons sans interruption). Nous alternons petits scénarios de théâtre sur les conventions sociales, lectures de courtes scènes de théâtre classique, poésie piochée dans nos classiques, ou même chant. L'idée est de travailler les compétences sociales et l'élocution.

Mathématiques - 1h

Maths Singapour et Khan academy. Nous travaillons avec un boulier, un cahier et un crayon. Les manipulations sont faites avec de vrais objets du quotidien: noisettes pour additionner et soustraire, clémentines pour apprendre à fractionner... nul besoin de fruits en bois ou autre matériel spécifique ruineux.

Pause déjeuner (midi-14h30)

Simple, rapide, et pris dehors aussi souvent que possible!
Le déjeuner est plus un pique nique qu'un vrai repas, puisque je ne suis pas disponible pour cuisiner en matinée.

Histoire / Géographie / Sciences - 30 minutes

L'histoire est surtout faite sous forme de lectures et de narrations. Jacques Bainville et de beaux living books pour support. Le livre des siècles consigne les plus belles découvertes.
La géographie est en grande partie faite dehors. Nous creusons des vallées dans la terre du jardin, allons voir une écluse fonctionner en vrai...
Les sciences sont elles aussi surtout expérimentées et étudiées dans les living books. Fred et Jamy viennent à la rescousse!

Art - 1h

Les enfants dessinent dehors. Chaque jour a son objet d'étude: une feuille, un arbre, un oiseau, un escargot... Les croquis sont peints à l'aquarelle. Les plus beaux dessins sont consignés dans le journal de la nature.

Anglais - 30 minutes

Nous suivons en ce moment la méthode "pas à pas", de chez Hatier. L'histoire, sous forme d'enquête, leur plaît beaucoup.


Le reste de la journée est dédié au sport en club, aux promenades et aux loisirs.

lundi 17 novembre 2014

Charlotte Mason: liste de living books de sciences et de maths!

La semaine dernière mon grand garçon a levé les yeux de son George et les merveilles du Cosmos, pour me dire qu'il n'avait jamais appris appris autant de choses et que Stephen Hawking est un professeur "génial": "c'est comme s'il était avec moi Maman et qu'il m'apprenait lui même ce qu'il sait sur l'univers!". Les trois tomes ont été vite engloutis. Sa réflexion et son enthousiasme m'ont confortée dans l'idée de continuer à privilégier les living books et la narration, à la manière de Charlotte Mason.

Il existe des living books dans tous les domaines: sciences et mathématiques n'échappent pas à la règle! La liste des livres en français est malheureusement réduite, mais j'en ai trouvé.

Avis à nos scientifiques et mathématiciens: vous pouvez allumer une petite étincelle chez un enfant en écrivant, comme Stephen Hawking, Cousteau et tant d'autres, un livre vivant! L'indication d'âge est approximative, et j'insiste sur le fait que cette liste est très loin d'être exhaustive: je compte sur vos conseils pour l'enrichir!


Mathématiques

Le coq qui voulait voyager, Eric Carle (2 ans)
Dix petites graines, Ruth Brown (2 ans)
Dix petits amis déménagent, Mitsumasa Anno (3 ans)
La chevrette qui savait compter jusqu'à 10, Alf Proysen (3 ans)
Le grand livre à compter de 1  à 100, Richard Scarry (4 ans)
Des milliers de choses à trouver, Usborne (4 ans)
La maison aux 100 étages, Toshio Iwai (4 ans)
La maison souterraine aux 100 étages, Toshio Iwai (4 ans)
Les énigmes mathématiques du 3eme millénaire, Keith Devlin (12 ans)
Le démon des maths, Hans Magnus Enzensberger (8 ans)
Bêtes de maths, Keith Devlin (12 ans)

Biologie sous-marine

Le matin des loutres, Jim Arnosky (2 ans)
Attention, alligators! Jim Arnosky (2 ans)
L'île des dauphins bleus, Scott O'Dell (7 ans)
Vingt mille lieues sous les mers, Jules Verne (10 ans)
Les dauphins et la liberté, Cousteau (10 ans)
Nos amies les baleines, Cousteau (10 ans)
Mon père le commandant, Cousteau (12 ans)
La mer autour de nous, Rachel Carson (12 ans)

Biologie terrestre

Le voyage de l'escargot, Ruth Brown (1 an)
La chenille qui fait des trous, Eric Carle (1 an)
La souris qui cherche un ami, Eric Carle (1 an)
Ours brun, dis moi, Eric Carle (1 an)
Panda, dis moi, Eric Carle (1 an)
Ours blanc, dis moi, Eric Carle (1 an)
Un chaton à la mer! Ruth Brown (2 ans)
L'araignée qui ne perd pas son temps, Eric Carle (2 ans)
Crapaud, Ruth Brown (2ans)
La boîte à soleil, Gerda Muller (2 ans)
Bébés chouettes, Martin Wadell (2 ans)
Tëiffou vit sa vie, Ruth Brown (3 ans)
Chante Pinson, Paul François (3 ans)
Laissez passer les canards, Robert McCloskey (3 ans)
Un appel dans la nuit, Jane Yolen (3 ans)
Le lion des hautes herbes, Ruth Brown (3 ans)
Rayon de soleil la petite abeille, Jakob Streit (6 ans)
Fripon raton laveur, Sterling North (7 ans)
Le petit monde de Charlotte, E.B. White (7 ans)
Le rossignol et l'empereur de Chine, Hans Christian Andersen (7 ans)
Julie des loups, Jean Craighead George (8 ans)
Sauvé par les éléphants, Hilary Ruben (8ans)
Toutes les créatures du Bon Dieu, James Herriot (10 ans)
Le gardien de la Limberlost, Gene Stratton Porter (10 ans)

Biologie humaine

Architecture / Technologie / ingénierie

Paul Petit-gris et sa machine à vapeur, Virginia Lee Burton (3ans)
Comment ça marche, David Macaulay (5 ans)
Naissance d'un château fort, David Macaulay (5 ans)
Naissance d'une cité romaine, David Macaulay (5 ans)
Naissance d'une cathédrale, David Macaulay(5 ans)
Naissance d'une mosquée, David Macaulay (5 ans)
Naissance d'une pyramide, David Macaulay (5 ans)
La caravelle, David Macaulay (5 ans)
Du moulin à eau à l'usine textile, David Macaulay (5 ans)
La civilisation perdue, David Macaulay (5 ans)
Les grandes constructions, David Macaulay (5 ans)
Les robots, Patricia Lauber

Astronomie / Exploration de l'espace

Georges et le Big Bang, Stephen et Lucy Hawking (8 ans)
Georges et les trésors du Cosmos, Stephen et Lucy Hawking (8 ans)
Georges et les secrets de l'univers, Stephen et Lucy Hawking (8 ans)
Plus de que simples terriens, James Irwin (10 ans)
Ceux qui rêvaient de la Lune, Philippe Nessmann (10 ans)
Ici la base de la tranquilité, Serge Bordères (12 ans)
Une brève histoire du temps et autres tomes, Stephen Hawking (15 ans)

Géologie / Sciences de la Terre/ Physique/ Origine du monde

Devine qui fait quoi, Gerda Muller (1 an)
Mon jardin en hiver, Ruth Brown (2 ans)
Winter, Gerda Muller (2 ans)
Spring, Gerda Muller (2 ans)
Summer, Gerda Muller (2 ans)
Autumn Gerda Muller (2 ans)
Un si bel été, Robert McCloskey, (3 ans)
Monsieur Jaune et Monsieur Rose, William Steig (5ans)
Les fossiles, Steve Parker (7 ans)
Leçons de Marie Curie: Physique élémentaire pour les enfants de nos amis, Marie Curie (8 ans)
L'île mystérieuse, Jules Verne (10 ans)
Premier de cordée, Frison-Roche (10 ans)
Montagnes d'une vie, Walter Bonatti (12 ans)
342 heures dans les Grandes Jorasses, René Desmaison (12 ans)
La boîte noire de Darwin, Michael Behe (15 ans)
Vous voulez rire, Monsieur Feyman! Richard Feynman (15 ans)
Le cours de physique de Feynman, Richard Feynman (15 ans)
Lumière et matière, Richard Feynman (15 ans)
Le quark et le jaguar, Muray Gell-Mann (15 ans)
Le nouveau monde de M. Tompkins, Georges Gamow (15 ans)
La relativité, Albert Einstein (15 ans)


Météorologie

Bon voyage, petite goutte, Anne Crausaz (3 ans)
Perlette goutte d'eauGerda Muller (3 ans)
Où vont-ils quand il pleut? Gerda Muller (4ans)


Botanique

Une si petite graine, Eric Carle (2 ans)
Le jardin de Monet, Lena Anderson (4 ans)
Mon arbre, Gerda Muller (4 ans)
Ca pousse comment? Gerda muller (5 ans)
La vie secrète des fleurs, Bowden Anne Ophelia (5ans)


Pour en savoir plus sur la pédagogie Charlotte Mason:

lundi 27 octobre 2014

Charlotte Mason: le journal de la nature

Les enfants (…) peuvent aussi rédiger un «journal de la nature», pour noter toutes les petites observations intéressantes qu’ils ont faites: «trois écureuils sur un mélèze, un geai volait au travers de tel champ, une chenille escaladait une ortie, un escargot grignotait une feuille de chou, une araignée a chuté brusquement sur le sol, l’emplacement où se trouve le lierre couvre-sol, la manière dont il a grandi, quelles plantes se sont développées avec lui, et comment il parvient à grimper à l’aveuglette...». Dès l’âge de cinq ans, l’enfant peut illustrer son journal avec ses propres peintures (…) Donner à un enfant ce genre de tâches le préserve de l’ennui. Si on laisse assez de temps aux enfants pour observer les trous de taupes, les fourmis, les écureuils... ils deviendront vite d’excellents observateurs de la vie sauvage qui les entoure. 

Le cahier de nature a une place centrale dans le quotidien des enfants. Ils y consignent leurs trésors: plumes d'oiseaux, feuilles et fleurs séchées, pollens… on y colle aussi leurs aquarelles. C'est à la fois une leçon d'observation, de sciences naturelles, d'écriture, de vocabulaire, de calcul et de dessin. 


Le journal de la nature rend les sorties amusantes

L'enfant, au cours de ses sorties à l'aquarium, en forêt, au parc, à la plage, au zoo, dans le jardin… ne fait pas juste acte de présence: il est en exploration! Les marchands de céréales pour petit-déjeuner ont bien compris à quel point les enfants aiment collectionner les cartes et autres petits gadgets; mais ils peuvent avoir le même plaisir à collectionner les feuilles et fleurs séchées ou encore les plumes. Les sorties ont bien plus d'intérêt pour l'enfant qui fait une "collection de nature". Il aura toujours les mains cracra, les poches pleines de graines et de feuilles, un bouquet de plumes sous le bras… et un grand sourire. 


Le journal de la nature renforce la capacité de concentration

L'enfant est encouragé à se concentré sur une seule petite chose: une fleur de pissenlit par exemple. Pour pouvoir la dessiner il doit d'abord en observer les moindres détails. Les plus petits ne savent pas encore les reproduire avec précision, mais ils ont au moins passé du temps à se concentrer sur une petite chose.


Le journal de la nature élargit le vocabulaire

Les petits n'écrivent pas encore, mais travailler sur une feuille de tilleul les amène, naturellement, à poser beaucoup de questions: "Oh maman! Il y a plein de traits là! Qu'est ce que c'est?- Tu as raison, ce sont les nervures!". Pour les plus grands, c'est l'occasion de découvrir et de retranscrire des termes plus complexes, en observant directement leur fonctionnement plutôt qu'en regardant une explication dans un manuel scolaire. 


Le journal de la nature stimule la créativité

L'enfant est encouragé à reproduire la nature, mais la consigne s'arrête là. Le journal de la nature est une activité récréative, un bol d'air; ce n'est pas du tout une leçon formelle et rigoureuse: l'enfant est libre de dessiner ce qui lui plaît, sans que l'adulte intervienne. Ce n'est pas toujours comme on voudrait que ce soit, mais c'est son cahier: se le travail est propre et appliqué, et qu'il montre des choses de la nature, l'enfant est libre de faire ce qu'il souhaite. 

Le journal de la nature développe les compétences artistiques

L'enfant qui dessine chaque jour progresse vite Le laisser s'exprimer librement avec un cahier de la nature et avec à sa disposition des pastels, de l'aquarelle, des crayons de couleur… est la meilleure leçon d'arts plastiques qu'on puisse imaginer. 


Le journal de la nature permet de garder une trace des apprentissages informels de l'enfant

Pour montrer à l'inspecteur une petite trace du travail informel fait au quotidien, mais aussi pour se souvenir avec plaisir des activités faites tout au long de l'année, le journal de la nature est un outil précieux. 


Le journal de la nature apprend à rédiger

Le journal de la nature appartient à l'enfant: il peut y écrire ce qu'il a vu, un court poème ou une petite anecdote apprise sur telle plante ou sur tel animal. 


Le journal de la nature encourage à se documenter

A force d'observer, il est tout naturel de vouloir comprendre. Quand l'adulte ne sait pas répondre immédiatement, c'est l'occasion d'aller chercher l'information ensemble. Mais à qui appartient cette belle plume? Qu'est-ce que c'est que ce drôle de pollen? Et cette feuille, d'où vient-elle!.. L'enfant apprend comment se documenter quand il en a besoin. 




Pour en savoir plus sur la pédagogie Charlotte Mason: 



dimanche 26 octobre 2014

Les ateliers de techno LEGO playwell Teknologies

Nous avons eu la chance, il y a quelques semaines, de nous rendre à un atelier LEGO playwell TEKnologies organisé pour les homeschoolers de la région par Sophie, une dynamique maman!

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, LEGO playwell ce sont des stages pour expliquer l'ingénierie aux enfants: des cours de techno, en dix fois plus fun. Edward a importé ces ateliers en France, où il dispense avec son équipe des cours bilingues anglais/français; basés à Paris, ils interviennent dans la France entière. L'idée est de permettre aux enfants d'expérimenter des phénomènes physiques en leur faisant construire des appareils en Lego.


Deux tranches d'âges mènent des projets adaptés:

-les "maternelle" 3-6 ans commencent par quelques exercices simples avec des briques, puis ils apprennent à suivre des consignes de montage et élaborent un petit manège avec moteur et batterie. Chaque enfant fait son propre manège, en suivant les étapes expliquées par Edward.

-les plus grands, primaire-collège, de 6 à 12 ans, construisent en équipe des choses plus complexes (véhicules, grandes roues). Le projet est commun à tous: il faut bâtir un parc d'attractions (allée, parking, manèges, véhicules, grandes roues…). Le travail est partagé et de petites équipes se forment, chacune se concentre sur sa partie. Edward intervient régulièrement pour expliquer le côté technique, architectural et physique de chaque étape. Le vocabulaire est technique sans être assommant, c'est ludique mais structuré…

Nous n'avions pas de jeunes concernés mais les ateliers peuvent aller au-delà de douze ans, et proposer des ateliers plus complexes pour les lycéens, avec de la programmation et de la robotique.

Les petits homeschoolers ont adoré, vivement le prochain atelier!

samedi 25 octobre 2014

Activités à la maison pour la semaine du goût

La semaine du goût est un évènement que les petits homeschoolers attendent chaque année avec impatience!

Comme souvent, j'opte pour la simplicité: 

-des plateaux bien garnis, pour jouer à reconnaître les aliments les yeux bandés. C'est l'occasion d'entraîner ses sens (on se repose trop souvent sur ses yeux!) mais aussi d'apprendre beaucoup de nouveaux mots: sucré & salé / amer & doux / granuleux & lisse / moelleux & dur /chaud & foid… 


-profiter de cette activité pour parler des sens, de la façon dont ils interagissent et de ce qu'on ressent quand on est privé de la vue. 

-Une fois l'activité terminée, on peut encourager l'enfant à classer les restes par couleur ou par type d'aliment (légumes, fruits, céréales…), … 

-Chaque enfant choisit librement une recette de cuisine, et nous la réalisons ensemble. Cette année les tartes étaient à la mode!

vendredi 24 octobre 2014

Les " sorties pédagogiques " de Septembre!

Je fais rarement part ici de nos "sorties pédagogiques". Pourtant elles sont nombreuses: la région regorge de belles choses à découvrir. J'essaie de programmer au moins une excursion par semaine, puisque l'école à la maison nous offre la liberté de sortir explorer aussi souvent que nous le souhaitons.

Les vendanges

Nous avons profité de la rentrée pour visiter les caves du domaine de la Castille. L'occasion pour les gourmands de s'assurer de la qualité du raisin!


Les marais salins d'Hyères

L'étude du cycle de l'eau, en leçons de choses, nous a poussés à passer une journée aux marais salins d'Hyères. Les enfants ont pu y goûter l'eau et s'apercevoir qu'elle est bien plus salée que d'ordinaire! Le hasard nous a permis de rencontrer un ornithologue passionné. Il a permis aux enfants de regarder dans son appareil photo, leur a parlé des différentes espèces qui vivent dans les marais, et il leur a expliqué son métier - Quelques vocations sont nées, la relève est désormais assurée. 


Les tortues 

Les conseils d'une amie nous ont menés à Gonfaron, au village des tortues
C'est une excursion géniale avec des petits: les tortues ne sont pas des animaux spécialement furtifs, n'est ce pas, on a donc tout le temps de les observer et d'entendre jubiler "elle m'a regardé!", "regarde, elle a bougé la patte!"...

Atelier de calligraphie médiévale à l'abbaye du Thoronet

C'est une très belle excursion qu'a organisé Elsa pour les homeschoolers de la région, à l'abbaye cistercienne du Thoronet: une visite guidée des lieux suivie d'un cours de calligraphie médiévale.

Les enfants ont appris beaucoup sur la construction de l'abbaye, sur la vie des moines et sur l'art de la calligraphie. La magie des lieux est indéniable, mais le plus surprenant est sans aucun doute l'acoustique très particulière.



mercredi 22 octobre 2014

Les vraies et les fausses méthodes syllabiques

Depuis que "b-a-ba" n'est plus un gros mot synonyme de torture intellectuelle et de coups de martinet sur l'estrade, les rayons des librairies se remplissent à nouveau de manuels "syllabiques". Malheureusement beaucoup n'ont de syllabique que le nom.

"Taoki", "La première méthode syllabique à colorier"… mais très vite, dès les premières pages, des exercices de reconnaissance globale et des mots outils à apprendre par coeur: malgré ce qu'ils annoncent ce ne sont pas des manuels de lecture syllabiques mais bien des méthodes mixtes.

Je vous propose une liste de véritables méthodes syllabiques- elle ne demande qu'à s'allonger grâce à vos suggestions! Grâce à des auteurs de talent, des méthodes logiques et des cours formidables, il est tout à fait possible aujourd'hui d'éviter le global, même avec les "maternelles". Certaines méthodes sont très vintage, mais je m'aperçois que les enfants ne sont pas dérangés. Après tout… on ne lit pas que de la littérature contemporaine, et l'imaginaire ne se nourrit pas de situations calquées sur le quotidien.

Lesquelles avez-vous testé? En connaissez-vous d'autres?


La boîte à bonpoints (maternelle)

Jeux d'éveil à l'écriture (maternelle)

Petits Pas (La méthode des cours Ste Anne)

Méthode Cuissart (la méthode du cours Hattemer)

Méthode Boscher


La librairie des écoles

La planète des alphas

Méthode Montessori 

Bien lire et aimer lire, Borel- Maisonny

Méthode Jean qui rit

Je lis, j'écris

Colette Ouzilou : J'apprends à lire et à écrire

Méthode Fransya- G. Wettsein-Badour 

Lire avec Léo et Léa

J'apprends à lire avec Sami et Julie

Nounourse et ses amis

Je saurai lire vite et bien

Mamadou et Bineta apprennent à lire et à écrire

mercredi 15 octobre 2014

Livre des siècles à télécharger - Book of centuries free download

«Le livre des siècles est une source de joie pour son propriétaire, et on peut toujours trouver un petit moment, même les jours les plus chargés, pour y ajouter une illustration de temps en temps. Les enfants prennent un grand plaisir à compléter leur livre. Nul besoin d’être un grand artiste pour faire un livre intéressant - la propreté et la précision sont les seules qualités requises. Les musées ont bien plus d’intérêt pour les détenteurs d’un tel ouvrage: il rend capable de reconnaître des objets qui sont déjà devenus de vieux amis, à travers le livre des siècles.»


«The Book of Centuries, is a great joy to the owner, and even in these busy days it is possible to find some time, however short, to add an illustration from time to time. Children always take a keen delight in their books. There is no need to be an artist in order to have quite an interesting book—neatness and accuracy are essential though. Museums will be clothed with fresh interest to keepers of these books, who will be able to recognise objects which have already become familiar old friends through their Books of Centuries»


Charlotte Mason





Voici la version téléchargeable gratuitement du livre des siècles, conçu pour mes petits homeschoolers et partagé pour vos petites écoles à la maison. Il est en format paysage, pour être perforé et inséré dans un classeur ou pour être simplement collé dans un cahier horizontal. J'ai cherché à rester fidèle à l'idée que Charlotte avait du livre des siècles: une frise dans un livre. 


Le but n'est pas de confectionner une frise exhaustive avec tous les Pharaons, rois, présidents, toutes les batailles etc… Le livre des siècles n'est pas une frise ordinaire, c'est un livre unique: l'enfant n'y consigne que les personnages rencontrés dans ses lectures; César après avoir dévoré La Guerre des Gaules, Ann Frank après son Journal, Helen Keller après le récit de sa préceptrice,… Seuls les hommes et les femmes avec lesquels l'enfant a développé un lien affectif fort y ont leur place. 



A la fin, il n'y a pas deux livres similaires: chaque enfant peut parcourir le sien et y retrouver ses vieux amis, ceux qui vivent encore dans son imaginaire. 



Enjoy!

Télécharger ici

Quelques liens utiles pour s'inspirer:
Links to inspire:

jeudi 9 octobre 2014

La dictée

Je fais suite à ta question, Agapanthe, au sujet de notre méthode de dictée!

Avec l'école à la maison nous suivons les recommandations de Charlotte Mason: elle part du principe que la plupart des enfants enregistre l'orthographe de chaque mot visuellement; les petits mémorisent avec la même facilité les mots justes et les mots contenant des fautes. On a tous expérimenté ce doute, en face d'un mot mal orthographié (mince, comment ça s'écrit déjà?). En barrant les erreurs en rouge, on attire l'attention sur elles: l'enfant les mémorise. 

Il faut donc éviter que l'enfant puisse voir des erreurs d'orthographe. On ne lui donne à lire que des livres sans fautes, bien sûr, mais ça vaut aussi pour ses propres écrits. Toutes les dictées sont préparées. Ce n'est pas un exercice qui sert à "piéger" l'enfant pour noter son niveau: c'est un petit exercice quotidien d'apprentissage de l'orthographe.

La littérature française est d'une richesse incroyable: à moins d'être un grand auteur soi-même, on ferait mieux pour les dictées de s'en remettre à Ségur, Chateaubriand, Victor Hugo... J'utilise les très belles dictées des cours Ste Anne mais un court passage bien choisi dans n'importe quel living book fait l'affaire, surtout s'il porte sur un sujet qui passionne l'enfant!

On donne les quelques lignes à apprendre à l'enfant et on lui demande de partir mémoriser l'orthographe de tous les mots difficiles, en lui donnant un temps imparti, 10 minutes par exemple. L'enfant revient en disant qu'il la sait: on vérifie en lui demandant d'épeler oralement les mots "dangereux". S'il se trompe il retourne préparer la dictée 5 minutes (rapidement l'enfant prend l'habitude d'être efficace, au bout de quinze jours ça n'arrive plus). Quand il la sait, on peut passer à la dictée.

L'adulte qui dicte garde la copie sous les yeux en même temps. Si une faute se glisse malgré tout dans la dictée, on la cache avec un petit bout de papier: on ne veut pas la voir. On attend la fin pour revenir sur le ou les mots cachés. Soit l'enfant se souvient de lui même de la bonne orthographe, soit on la lui montre. On colle un petit bout de papier sur la faute, et l'enfant réécrit le bon mot à la place du mauvais (qu'il a vu le moins possible).

J'espère avoir répondu à tes questions!


Tous les articles sur la pédagogie Charlotte Mason:

mardi 7 octobre 2014

Un premier livre en français sur la pédagogie Charlotte Mason!

C’est pour mes propres enfants que j’ai découvert Charlotte Mason. Je trouvais peu d’alternatives aux pédagogies en vogue: aucune ne me parlait vraiment.

Parce qu’elle a enseigné en école et formé des générations de préceptrices, la pédagogie de Charlotte est la seule à être pensée aussi bien pour l’école à la maison que pour les classes: elle s’adresse à la fois aux parents et aux enseignants. Très populaire dans les pays anglo-saxons, Charlotte est encore méconnue en France, faute de traductions. Ce premier livre en français est une version condensée, annotée et modernisée de ses trois premiers ouvrages: Home Education, Parents and Children et School Education. C'est un projet dans lequel je me suis beaucoup investie et qui m'a apporté énormément en retour!

J’ai été frappée, en me plongeant ces derniers mois dans ses écrits, par leur modernité: Charlotte a vécu dans une Angleterre victorienne très différente de notre société actuelle, mais son analyse de l’enfance et des limites de l’éducation «de masse» est profondément actuelle. Chaque enfant est unique: on ne peut faire, en éducation, que du sur-mesure. Aux antipodes de tout programme prédéfini, sa pédagogie est une méthode qui s’adapte à chaque enfant, qui prend en compte ce qu’il est, pour l’encourager à devenir le meilleur de lui-même; c'est une approche respectueuse et très facile à mettre en place, au coeur des livres et de la nature. 

Le livre est disponible dès à présent sur Amazon en format kindle, pour les liseuses, ipads et tablettes android grâce à l'application kindle. Mais aussi sur iTunes en format
 J'espère de tout coeur qu'il vous plaira!




En vente sur Amazon

Et aussi sur itunes! 



Lire aussi: