lundi 21 octobre 2013

L'école à la maison et la Khan Academy

C'est un support que j'avais évoqué brièvement ici, au sujet de mon matériel de prédilection pour l'école à la maison, et que je souhaitais approfondir.

La khan academy, c'est à la base l'idée de génie d'un humaniste américain, Salman Khan, qui rêvait après son MBA à Harvard de révolutionner l'éducation en créant une salle de classe mondiale sur internet.
Son site gratuit, regroupant des milliers de vidéos de cours allant du plus basique au plus perfectionné, offre à chacun un accès à la connaissance, où qu'il soit, pour peu qu'il ait l'envie d'apprendre (et qu'il ait une connexion internet; ça peut aider).


C'est une idée toute simple, mais qui induit une véritable révolution: l'élève gagne considérablement en autonomie. S'il n'a pas compris, il peut revoir la vidéo autant de fois que nécessaire.
Il peut avancer à son rythme, reprendre du début, faire "pause" à tout moment pour poser des questions, s'interrompre pour revoir une autre notion qu'il a oubliée mais dont il a besoin pour comprendre...

C'est clair et précis, les cours sont vraiment de grande qualité.
Mais surtout: c'est terriblement fun.

Notre utilisation des cours de la Khan Academy. 

Malheureusement le site français de la Khan academy, tout frais, ne propose pour le moment que les mathématiques. La traduction du reste est en cours, mais en attendant nous ne pouvons exploiter ce support que pour nos cours de calcul.

Nous avons fait le choix de prendre des cours par correspondance, ce qui nous donne une "trame" à suivre dans toutes les matières.
Lorsque je vois qu'une nouvelle notion est au programme de la semaine en calcul, je propose à mon grand homeschooler de commencer par regarder le cours correspondant dans la Khan academy, sur l'iPad. Puis je lui demande s'il a compris, je réponds à ses éventuelles questions, et je lui propose de revoir éventuellement la vidéo.

Ensuite nous passons aux exercices, et/ou aux jeux en rapport avec le cours étudié.

Une fois que la notion est parfaitement acquise nous continuons la progression proposée par nos cours par correspondance, et nous passons à la suivante.


Je vois ce support comme une aide, un assistant. Parfois, il suffit d'expliquer les choses avec d'autres mots pour les rendre beaucoup plus fluides. La Khan academy c'est ça: une opportunité d'introduire à la maison une autre voix, qui en cinq minutes va expliquer la notion de manière ludique et très fluide.

Le concept de classe inversée

C'est une question que l'on se pose pas du tout pour chez nous, puisque l'école à la maison est un terrain tout à fait propice aux cours en ligne, dont la Khan Academy est le grand leader actuellement.

Néanmoins je suis de près ce débat sur l'introduction des cours en ligne dans les établissements scolaires.

Actuellement l'élève apprend à l'école, et s'exerce le soir chez lui, en faisant ses devoirs.
En "classe inversée" l'élève regarde un cours le soir chez lui (autant de fois qu'ils le souhaite, seul et à tête reposée), sur la Khan Academy par exemple, et le lendemain, à l'école, le professeur propose des exercices sur la vidéo qu'ils ont visionnée la veille.
Le prof est ainsi plus disponible pour résoudre les incompréhensions au cas par cas, et l'élève quant à lui est plus alerte en journée pour "pratiquer" des notions apprises chez lui la veille.



Actuellement le nombre de vidéos en français est limité, mais il augmente de jour en jour. Nous espérons que les vidéos sur les cours d'art, d'histoire ou encore de géographie seront vite traduits!

6 commentaires:

  1. Un grand merci pour cette découverte que je vais approfondir ce soir une fois que tout le monde est au lit ! Tu m'es précieuse avec toutes tes bonnes idées ;) Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Pour l'école à la maison, en effet, c'est adapté, mais pour ce qui est des cours institutionnels, le risque est au mésusage! A la faculté (la mienne en tout cas), quand on parle d'instaurer des cours numérisés, on supprime les heures de cours magistraux, mais on ne rajoute pas d'heures de travaux pratiques ou d'enseignements accompagnés... Question de financement parait-il... Quoi qu'il en soit, j'ai toujours appris beaucoup mieux avec un professeur disponible, même s'il ne l'est que peut, qu'avec un enseignant absent (sur les livres de cours, ou inexistant sur le plan affectif comme certains profs d'amphithéâtres qui apparaissent et disparaissent en dehors de leurs heures) ou que je n'aimais pas...

    RépondreSupprimer
  3. Le risque de mésusage n'existe t'il pas quel que soit le support?
    Supprimer des heures de travaux pratiques suite à l'arrivée d'un nouveau manuel poserait le même problème.
    Le problème de la mauvaise gestion de nos facultés me semble totalement indépendant de l'apparition de cours numérisés.

    RépondreSupprimer
  4. Une expérience similaire est réalisée par un enseignant français. Certaines vidéos sont même faites par les enfants.
    http://expliquemoiencore.com/

    RépondreSupprimer
  5. Many thanks with regard to publishing! I like exactly what you have obtained right here; You need to continue the good work permanently! All the best
    Thanks!



    英雄联盟代练
    http://fifa15.mmo18.com/
    cheap fifa 15 coins
    lol elo boost

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup de m'avoir fait découvrir le site de la khan academy, riche clair et dont la plateforme est fonctionnelle et bien construite. Je ne partage cependant pas votre vision de la classe inversée j'ai eu l'occasion d'avoir un professeur d'histoire l'année dernière (je suis actuellement en terminale littéraire et ait été scolarisée sans interruption depuis mes 3 ans) qui utilisait cette méthode pour plus de la moitié des ses chapitres que j'ai trouvé moins clairs et motivants que les autres. Je ne doute pas qu'elle peut être rendue attrayante par un bon professeur mais je ne la trouve pas extraordinaire en soi.

    RépondreSupprimer