vendredi 16 septembre 2016

Maternelle: Fichiers d'activités sur le thème des saisons

Voici quatre fichiers d'activités à destination des petits. Ils sont en téléchargement gratuit. 

Très variés, ils permettent d'aborder de nombreux thèmes autour de chaque saison, tout en développant le graphisme, le vocabulaire et l'imaginaire. 
Enjoy!


Ces fichiers sont totalement gratuits, mais ils sont protégés par les droits d'auteur. 
Je vous remercie sincèrement de ne pas les partager sans faire de lien vers ce site.









Ces fichiers vous ont plu? Vos enfants ont pris du plaisir à travailler avec? Vous avez déniché une coquille? Vous avez des idées à me suggérer? 
Dites-moi tout! Vos commentaires m'aident à avancer!

Plus de fichiers à imprimer:
et beaucoup d'autres encore!

mercredi 31 août 2016

Une rentrée (presque) zéro déchets

Happée par la lecture récente du livre une famille zéro déchets (j'adore les gens qui se lancent des défis un peu loufoques et qui n'ont pas peur de jeter un pavé dans la mare, quitte à passer pour des marginaux), j'essaie de réfléchir à la manière dont on pourrait vivre plus simplement, sans balancer aux ordures 50L d'emballages en tout genre à chaque fois qu'on fait les courses. Bon et puis avec le homeschooling ça fait de toute manière un paquet d'années qu'on passe pour des marginaux alors un peu plus un peu moins...

Donc grâce à notre famille zéro déchets nationale, j'ai compris l'arnaque du recyclage du plastique: certes tes bouteilles recyclées peuvent devenir une polaire, mais à la fin, ta polaire finit tôt ou tard en déchet non recyclable. Le verre, le métal et le papier, en revanche, sont recyclables presque à l'infini et/ou compostables. Une seule solution: limiter notre consommation de plastique.


Et puis il y a eu cet article, partagé par mon amie Myriam: UFC que choisir a testé les fournitures scolaires les plus courantes. Et ce n'est pas joli-joli, surtout pour des articles destinés à être mâchonnés, léchés ou même ingurgités (que celui qui, enfant, n'a jamais léchouillé de colle cléopâtre lève la main...). Phtalates (perturbateurs endocriniens), formaldéhyde, conservateurs, parfums allergisants... ça fait cher le stylo bic "niou génération", les feutres parfumés et autres rollers à paillettes!

Bref, au milieu de mes petites victoires quotidiennes sur la dictature du blister fraicheur, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander comment limiter le gaspillage et les produits toxiques dans le cadre du homeschooling. Et oui parce qu'on ne fait pas que des road trips, des virées au musée et des balades en forêt: on bosse aussi! Voici la la liste de fournitures scolaires type, diffusée par le ministère de l'éducation nationale, avec point par point tout ce qui peut être évité ou amélioré pour faire une rentrée (presque) zéro déchets:

Les crayons

Chaque enfant a SA boîte métallique de Caran d'Ache. C'est plus cher que les crayola, mais c'est aussi beaucoup plus beau. Les crayons ne sont pas en plastoc ou en résine mais en bois de cèdre. Une boîte dure plus d'un an, et comme chaque crayon a sa place, ils ne sont pas perdus et tombent moins par terre. Idem pour les pastels et pour la peinture: je préfère acheter peu de choses mais de bonne qualité. 

Les feutres

Il n'y en a pas à la maison. Les feutres ça sèche, les capuchons se perdent et c'est pas très écolo. Les crayons de couleur suffisent à faire de très beaux dessins, tout en musclant correctement les doigts. 

Le stylo bille/roller

Exit le stylo bille, incarnation même de l'obsolescence programmée! Il se vend 3 stylos Bic chaque seconde en France, soit plus de 100 millions chaque année... imaginez à l'échelle mondiale, toutes marques confondues! J'écoule ceux qui nous restent mais j'éviterai d'en acheter à l'avenir. 

Le stylo plume

Le stylo plume, s'il est de bonne qualité, a tout bon: excellent pour l'apprentissage de l'écriture (il impose d'appuyer ni trop fort ni trop faiblement et dans une bonne position), écolo puisqu'il dure plusieurs années... Pour les puristes les cartouches peuvent être remplacées par une pompe (presque toutes les marques de stylos plume proposent des pompes rechargeables. il suffit ensuite d'investir dans un simple pot d'encre). Si on veut se passer de bics, il faut prévoir au moins deux stylos plume par enfant pour qu'il ait au moins deux couleurs à sa disposition. On a du bleu et du rouge mais tout est possible, lâchez-vous sur le violet ou sur le bleu des mers du sud si ça vous chante!

Le crayon de travail ("crayon gris")

Exit les criteriums jetables. Vivre le bon vieux crayon HB en bois. Tailler les crayons muscle les poignets des enfants: c'est tout bon!


La gomme

Sans plastique: les gommes blanches ou les gommes roses et bleues en caoutchouc naturel fonctionnent très bien! 

Les protège-cahiers

Le protège cahier est surtout utile dans les écoles, quand il faut gérer les cahiers de maths, de français, de poésie et de dessin de 35 enfants. Mais à la maison... 

Le "blanc" et l'effaceur

Il n'y en a pas à la maison. S'ils se sont trompés, ils mettent entre crochets et réécrivent à côté. Si tout un exercice est faux, on colle un papier du même quadrillage par dessus, ni vu ni connu! Chaque enfant a en prévision des petits morceaux de papier de toutes les tailles, prêts à être collés. 

Le tube de colle

Alors là... j'attends vos idées parce que je sèche. Je n'ai pas encore trouvé de "colle écolo qui colle". Quand les bâtonnets de UHU seront terminés, j'essaierai la TESA

Règles, équerres, compas, rapporteur

En métal! Les écoles les demandent en plastique juste parce que 30 règles métalliques qui tombent par terre à longueur de journée c'est la voie royale vers la camisole de force. Mais en homeschooling nous n'avons pas cette contrainte: le matériel de géométrie en métal est beaucoup plus écolo et durable que le plastique. 

Le taille-crayons

Métallique, tout simple, sans réservoir: c'est increvable. Pour les pelures il suffit d'avoir une corbeille à papier sous la table, ce que vous avez sûrement déjà. 

Le porte-vues

Pas très écolo le porte-vues. 

Le plastique pour couvrir les livres

Zéro pointé!
Les ouvrages les plus précieux (ou si de dangereux petits bibliophages traînent dans les parages) peuvent être recouverts avec du papier kraft, de vieilles cartes routières, de grandes feuilles de papier décorées par vos artistes en herbe...

Le classeur

Moins écolo que le cahier lorsqu'il est utilisé avec des pochettes plastifiées, mais il est parfois difficile de faire autrement, notamment si vous prenez des cours par correspondance avec des modules à renvoyer: il faut bien les stocker. La solution serait d'opter pour des porte-revues, mais je pense que les précieux documents risque de moins bien encaisser les aléas du temps.

Les copies et les cahiers

J'évite les cahiers à couvertures en plastique. Par contre je ne suis pas convaincue par les cahiers "bio" en papier recyclé. Ca boit l'encre c'est une catastrophe: faire bio, c'est bien, mais si c'est pour que ça bave dans tous les sens c'est pas la peine! Je reste donc fidèle à Clairefontaine. Pour les leçons de choses / journal de la nature, les cahiers H de la fabuleuse Eve Hermann ont des retours fabuleux. Enfin, pour la prise de notes, les carnets et autres agendas, j'aime beaucoup les cahiers moleskine

La trousse

Si on opte pour une trousse en tissu ou en cuir pourquoi pas? Ici nous préférons les pots à crayons. 

La plastifieuse

Naaaaaaaaaaaaan!
Je l'ai fait sans trop me poser de questions, parce que tout le monde m'avait dit que quand tu te lances dans le homeschooling, LA dépense à prévoir c'est la plastifieuse. Alors j'ai plastifié toutes sortes de choses parce que je pensais que ça les rendrai plus durables: images, plannings, fiches mémo, routines, syllabaire... Mais en homeschooling les documents ne sont pas amenés à passer entre les mains de 35 bambins, la plus-value est franchement nulle. Désormais si c'est fragile, j'imprime sur du papier plus épais, ou je leur dis de faire attention ("pas dans la bouche!").

 

Les polycopiés

Dans les écoles, le nombre de photocopies se chiffre en milliers: c'est le règne de "la fiche". Les fiches en question sont consignées dans un porte vue en plastique, glissées dans les pochettes plastiques d'un classeur ou encore collées dans les cahiers, sur de belles plages vierges qui ne demandaient pourtant qu'à être griffonnées à l'encre bleue. Dans tous les cas, avec "les fiches", on est loin du zéro déchet. J'essaie de me limiter sur le nombre d'impressions mais quand j'imprime des fichiers d'activités, je les agrafe ou je les relie avec une simple baguette.



Les livres et manuels

Ca fait vintage aujourd'hui mais nous privilégions la solution livres+cahier et nous optons pour des cours par correspondance sans polycopiés. Les enfants sont parfaitement capables de rédiger leurs exercices plutôt que de compléter "les trous". Au final les livres réservent pour les petits frères et soeurs, ou sont revendus.



En bref: faisons simple! Les enfants n'ont pas besoin de feutres à paillettes qui auront perdu leur capuchon fluo après deux jours et seront secs après trois semaines. Et vous, quelles sont vos idées pour une rentrée zéro déchets?

mardi 30 août 2016

Routine 2016-2017

Les enfants grandissent et j'ai cette année quatre niveaux: GS/CP (4ans), CP (6ans), CE2 (8ans) et CM2 (9ans). Et, parce que ce serait trop simple autrement, j'ai deux enfants très rapides et autonomes, et deux qui ont besoin d'énormément de temps et d'attention pour progresser.

Nous avons eu un peu de mal à boucler l'année précédente. Une année de cours Ste Anne avec un enfant, c'est easy. Avec deux ça commence à imposer un certain rythme. Avec quatre enfants et tous les aléas qui vont avec (bobos, épidémies de gastro)... c'est un jour après l'autre, keep calm and carry on!

Bref, fort heureusement j'avance avec les précieux conseils des cours Ste Anne d'un côté, et la pédagogie Charlotte Mason de l'autre, les deux fonctionnant parfaitement ensemble. Nous allons conserver tout ce qui fonctionne bien (la narration, l'alternance quizz conjugaison/dictée, les matinées très denses, les maths Singapour l'après midi...), et adapter le reste d'autant plus que je n'ai plus de jeune fille au pair pour me filer un coup de main et pour assurer l'anglais.

Voici donc la routine 2016-2017. Je change de routine dès que je sens que ça ne convient plus. Ca peut durer une semaine comme six mois. Mais on essaie de toujours se caler sur la routine "en vigueur" parce que sinon... sinon tout fout le camp et personne ne fait rien. 



Charlotte Mason partait du principe que tout ce qui est fait par habitude demande beaucoup moins de volonté et d'organisation. Instaurer un rythme avec des horaires permet non seulement de s'astreindre chaque jour à une certaine efficacité, mais surtout de se dégager beaucoup plus de temps libre pour les loisirs. La routine permet aussi d'apaiser les enfants: ils savent exactement à quel moment ils vont étudier, et à quel moment ils auront du temps libre. Ce n'est pas "selon l'humeur de maman". 

La matinée de travail s'étend de 9h à midi trente pour les petites et de 9h à 13h pour les grands, sans "récréation". Le seul moyen de les garder concentrés durant plus de trois heures est d'enchaîner des leçons courtes, en alternant le type de travail (par écrit, par oral, en autonomie ou assisté...). L'après midi j'ajoute juste une demi-heure de maths singapour, qu'ils font vraiment par jeu. Ensuite seuls les deux grands s'y remettent pour les langues. Je regrette le temps où j'arrivais à tout faire tenir sur la matinée, mais avec 4 ça ne marche plus, il faut s'y remettre un peu après le déjeuner. 


9h-La narration (15 min de lecture, 15 min de narration)

Nos précieuses narrations... Chaque matinée de travail commence par une lecture d'une quinzaine de minutes environ (ça correspond à un chapitre, à peu près).  Depuis plusieurs années nous alternons Bible, mythes nordiquesmythes grecs, livres d'histoire (de l'art, de la musique...) et romans classiques. Chaque livre est lu en entier et terminé avant de passer au suivant. Il peut arriver que je fasse une exception en sélectionnant un extrait littéraire qui colle avec une actualité marquante. Tous les enfants écoutent.


Après la lecture nous passons à la narration en elle-même. C'est un exercice réservé aux plus de six ans uniquement (on risque de braquer un plus jeune: c'est vraiment un exercice difficile qui demande de la maturité). Je demande, au hasard, à un enfant de faire le récit de l'histoire que je viens de lire. Comme ils savent qu'ils doivent la raconter ensuite, ils ont fait l'effort de retenir les prénoms et autres petits détails: ce qui était difficile au début l'est de moins en moins. Au bout d'un moment je lui demande de s'arrêter, et son frère prend la suite de la narration. Cette narration matinale est "rituelle", mais nous fonctionnons sur le même principe avec les leçons, tout au long de la journée: ils lisent la leçon et la racontent ensuite avec leurs propres mots. 


9h30- Quizz conjugaison/Dictée pour les grands, écriture pour les petites (30 minutes)

1: l'aîné prépare sa dictée pendant que j'aide le plus jeune à écrire les verbes qu'il a piochés.
2: le plus jeune part préparer sa dictée pendant que je fais la dictée de l'aîné. 
3: l'aîné écrit seul ses verbes pendant que je dicte au second. 
C'est le seul moyen trouvé pour faire passer en trente minutes deux dictées et deux interrogations de conjugaison de niveaux différents. 

Pendant ce temps les deux petites font leurs lignes d'écriture, l'un des seuls exercices de CP qui puisse être fait presque en autonomie puisque je suis prise par les grands. L'écriture est faite de façon toute simple, sur un cahier, en suivant la méthode syllabique: tous les mots écrits ne sont formés que de syllabes qui ont été étudiées en amont. 


10h: Français pour les grands (1h), lecture (30min) et calcul (30min) pour les petites

J'explique brièvement aux garçons ce qu'ils ont à faire en français (généralement des exercices d'analyse grammaticale ou logique, de vocabulaire, des exercices d'orthographe, une préparation de rédaction...) et je les laisse travailler tout seuls. Ils ne font jamais aucun exercice à trou: tout est entièrement rédigé. 
Ce qui me permet de me consacrer aux filles pour la lecture (nous suivons la progression des cours Ste anne mais comme support je préfère Boscher à petits Pas. La progression est presque la même donc ça ne pose aucun problème. Les alphas, mico et petits pas aident beaucoup) suivie du calcul (papier, crayon, boulier et vrais objets du quotidien pour la manipulation). 


11h: piano/sport/jardinage pour les grands, dictée/copie pour les petites (30min)

L'idée est de faire une coupure dans le travail intellectuel du matin. Ils choisissent: s'entraîner au piano, sortir faire du sport (basket, katas ou même skateboard: je veux juste qu'ils se bougent), ou jardiner dans le potager, selon la saison. Pendant ce temps je suis disponible pour la copie ou la dictée des deux petites (en alternance, un jour sur deux). 


11h30: piano/sport/jardinage pour les petites, calcul pour les deux grands (30min)

On intervertit: les deux filles sont libres d'aller s'exercer au piano, faire du karaté, du skateboard ou du jardinage. Pendant ce temps je suis disponible pour les maths des deux grands. On suit la progression des cours Ste Anne, avec la Khan Academy à la rescousse. 


12h: Calcul pour les grands, lecture pour les petites (30 minutes)

Les deux grands continuent leurs maths tout seuls: s'il y avait des choses nouvelles ou des difficultés, j'ai pu les expliquer durant la demi heure précédente donc normalement pour cette demi heure là ils sont autonomes. Ce qui me permet de me consacrer à une nouvelle séance de lecture avec les filles. 


12h30: Leçons pour les grands, temps libre pour les petites (30 minutes)

Les filles partent jouir d'un repos amplement mérité. 
Je suis donc disponible pour les leçons des deux grands. Sur la semaine on alterne histoire, géographie, sciences... et le quatrième jour on avance sur ce qui est en retard pour boucler le module. Pour toutes les leçons nous suivons la progression des cours Ste Anne et nous fonctionnons sous forme de narration. 
-les leçons de choses sont surtout expérimentées, étudiées dans les living books ou expliquées par Fred et Jamy. 
-l'Histoire. Nous suivons la progression (chronologique) des cours Ste Anne. Elle est surtout étudiée sous forme de lectures et de narrations (orales ou écrites). Jacques Bainville et de beaux living books pour supports. Le livre des siècles consigne les plus belles découvertes.
-et la géographie (qui est en grande partie étudiée dehors. Nous creusons des vallées dans la terre du jardin, allons voir une écluse fonctionner en vrai...). La demi heure matinale qui y est consacrée sert surtout à rédiger les réponses aux questions du module. 

13h: Déjeuner


15h: Maths Singapour (30 minutes) pour tous

Pour le primaire: cahiers d'exercices de la librairie des écoles. 
En relai, après le CM2, j'ai opté grâce à d'excellents conseils pour le manuel les mathématiques au collège. Le livre est énorme: il regroupe tout le programme du collège en dehors de la sixième (La 6e est complètement superflue après avoir fait une primaire Singapour en maths). Il regorge d'exercices, les leçons sont hyper bien expliquées et on y les corrigés sont tous à la fin. 

15h30: Anglais (30 minutes) pour les deux grands

Je suis la progression des cours Ste Anne (manuel News from Dublin). Je ne suis pas vraiment emballée par la méthode, mais on essaie de compléter du mieux possible (flashcards pour enrichir le vocabulaire, correspondants homeschoolers anglophones, séjour à Londres....)

16h: Italien (30 minutes) pour le plus grand

Pour le plus grand uniquement (9ans), qui s'est pris de passion pour la langue comme pour la culture italienne, et qui nous a tannés pour s'y mettre cette année. Je me suis rendue dans une librairie spécialisée dans les manuels scolaires pour pouvoir feuilleter ce qui existe, et nous avons déniché non sans mal une méthode qui sortait un peu du lot: Piacere! La méthode comporte un livre et un workbook. Alors ce n'est pas le plus "fun": le workbook est en noir et blanc par exemple. Mais il est clair, progressif, et vraiment intéressant au niveau culturel. 


Et c'est fini. Pas de devoirs, pas de leçons à apprendre: juste du temps libre. Tout est fait sur le temps d'étude, en journée. Certes les journées sont denses, mais nous pouvons vraiment profiter de nos soirées en famille ou au calme à bouquiner dans la maison. Sans stress à 20h pour que la petite apprenne sa poésie et que le grand colorie sa frise avant le dîner. 

jeudi 18 août 2016

Planning de voyages (virtuels) autour du monde

Quand j'ai demandé aux enfants si quelque chose leur ferait plaisir pour 2016-2017 ils ont été unanimes: reprendre les voyages autour du monde! Pris dans un quotidien déjà bien chargé, nous avions délaissé ce rituel qui pourtant nous avait tous emballés l'année précédente: embarquer tous ensemble, une fois par mois, pour un grand voyage virtuel. L'idée est de découvrir chaque pays à travers sa langue, sa gastronomie, son histoire, sa littérature, sa mode, sa musique... Ca me demande un peu (ok, pas mal) de préparation pour une journée d'activités à peu près, mais vraiment ça en vaut la peine.

Cette fois ci nous avons bidouillé notre propre programme, en veillant à ce qu'il y ait un peu de tous les continents et à ce que les destinations collent à peu près aux saisons (l'Islande et la Russie en hiver, le Japon pour la saison du Hanami, l'Espagne au moment des Ferias... les USA en septembre parce que commencer l'année avec un énorme burger nous tentait bien...)

Si vous êtes tentés à l'idée d'embarquer avec nous et de partager cette année vos idées et trouvailles, servez-vous: notre planning est téléchargeable ICI et imprimable, gratuitement of course.



Pour toutes nos ressources précédentes sur les voyages autour du monde (nous avons déjà fait l'Australie, le Japon, l'Angleterre, le Pôle Nord, l'Egypte et l'Inde) c'est PAR ICI

Les petits homeschoolers en Autriche

Après le Danemark, l'Allemagne et la Tchéquie, notre road trip a conduit les petits homeschoolers en Autriche.


Sans surprise: l'Autriche est un pays fabuleux, pour ses paysages comme pour sa culture.

Notre retour d'expérience pour faire l'Autriche avec des enfants:

-On peut se baigner un peu partout dans les lacs ou se balader en forêt... Il y a énormément de choses à faire dans la nature. Le Tyrol a la cote l'hiver pour ses stations de ski, mais en été c'est un cadre non moins extraordinaire.
Découverte de canetons autrichiens!
-Vienne: il faut absolument prévoir plusieurs jours tant il y a à faire et à voir. Le centre ville-piétonnier- est plein de charme, l'ambiance très familiale, et les musées savent s'adapter aux enfants.

Le museum d'histoire naturelle de Vienne
-Mention spéciale pour Schönbrunn, le fameux château qui hébergea Sissi et Franz ou encore Napoléon... C'est un peu mythique, et j'avais peur d'être déçue. Mais malgré le monde et le prix exorbitant du billet d'entrée, Schönbrunn vaut vraiment le détour. L'audioguide est très bien fait: à partir de 6 ans les enfants sont restés l'oreille scotchée à l'appareil durant toute la visite du palais. L'aile qui était autrefois réservée aux appartements des enfants impériaux élevés à Schönbrunn (la future reine de France Marie-Antoinette ou encore l'Aiglon) est restée en l'état, avec les jouets d'époque. Les enfants ont accès à des penderies spécialement aménagées pour eux afin qu'ils puissent se déguiser. Ils peuvent aussi jouer avec des répliques de jouets d'époque, admirer les photos de leurs petits homologues princiers...

Château de Schönbrunn

L'excellent audioguide de Schönbrunn
-Avant la visite:
Connaître par coeur la trilogie des Sissi avec Romy Schneider a clairement aidé les filles à se passionner pour Schönbrunn. Elles n'auraient pas autant apprécié si elles ne l'avaient pas vue. Nous avons aussi beaucoup travaillé en narration, l'année passée, sur les grands compositeurs: Schubert, Mozart, Mahler (je conseille ce livre avec CD inclus, à la librairie des écoles) ainsi que sur l'oeuvre de Klimt. Connaître la vie de l'homme qui se cache derrière une statue ou derrière une plaque au détour d'une ruelle rend tout de suite les balades beaucoup plus intéressantes.

La Gloriette

Les petits Homeschoolers en Allemagne et en Tchéquie

Après le Danemark, nous avons pris la direction d'Hanovre puis de la République Tchèque!

Hanovre-Allemagne

La ville d'Hanovre en elle-même est très agréable. Mention spéciale pour le grand jardin, considéré comme étant le plus beau parc d'Allemagne, et pour la grotte Nikki de Saint Phalle. 
Le grotte Nikki de Saint Phalle, Hanovre
Le grand jardin d'Hanovre


La République Tchèque

Ca a été le grand coup de coeur de notre road trip. Nous sommes tombés sous le charme de ce pays et de sa capitale, Prague. Non seulement la Bohême est absolument superbe, mais l'ambiance est géniale. Les concerts, opéras et ballets sont très abordables: Prague est en effervescence jusque tard le soir.
Le sénat Tchèque
-Pour les enfants c'est assez génial: les Tchèques sont très sympas avec les familles. La plupart des musées sont gratuits pour eux et de toute manière la ville en elle-même est déjà un musée à ciel ouvert.
L'horloge astronomique
-Les restaurants ne sont pas chers du tout et il est très facile de trouver de quoi se nourrir sainement. On mange vraiment très bien et c'est une destination facile pour les coeliaques. 
Prague
-la fabrication de marionnettes est une spécialité locale. Les artisans montrent volontiers leur savoir. 
Les marionnettes de Prague
-Culturellement c'est passionnant. L'influence des Slaves, des Habsbourg, des communistes de l'URSS... tout cela donne un mélange étonnant mais très esthétique. Les tchèques ont vraiment su conserver leur identité et leur culture.
L'une des innombrables maisons de Prague
-Pour bien profiter de la Tchèquie nous avons pas mal étudié en amont, avec les enfants, l'oeuvre d'Antonin Dvorak, dont ils adorent la symphonie du Nouveau Monde, et l'art nouveau d'Alphonse Mucha. Les éditions Usborne et la librairie des écoles ont de très beaux supports là dessus. 
Ca a été aussi l'occasion de parler du tchèque Sigmund Freud et de ses théories sur le psychisme. 

En bref: si vous ne la connaissez pas encore, la Tchèquie est une destination à découvrir d'urgence, et qui en plus est relativement proche de la France en voiture!


Les petits Homeschoolers au Danemark

De précédents voyages en Islande, Norvège, Suède et Finlande nous avaient donné envie de parfaire notre petite exploration scandinave. Nous sommes donc partis en voiture, avec nos tentes, nos sacs de couchage et notre précieux recueil de mythes nordiques: direction Copenhague, Roskilde, Kronborg, Arhus...

Aarhus
Si le Danemark vous tente, voici notre retour d'expérience:

-Si vous cherchez de grands espaces, une nature impressionnante et dépaysante, les autres pays scandinaves sont plus appropriés. Le Danemark est un très beau pays, mais les paysages sont assez monotones. Le pays en revanche représente un formidable intérêt architectural, culturel et historique. C'est celui qui a su le mieux préserver la culture Viking. Les musées sont absolument superbes et les oeuvres admirablement bien préservées et mises en valeur. En bref: c'est hyper sympa avec des grands qui commencent à s'éclater au musée; pas forcément avec des bébés.

-Vous aimez la déco? Vous allez vous éclater. Les danois n'usurpent pas leur titre de rois du design.

-Attention, après 17h il ne se passe plus rien! Tout ferme très tôt, il vaut mieux être prévenu!

-Le Danemark est un pays assez cher et pas aussi "kid friendly" que le reste de la Scandinavie. Par exemple les enfants paient l'entrée dans presque tous les musées (pas de tarifs famille nombreuse ni de gratuité en dessous un certain âge...). Pour une famille de six une visite de musée représente parfois plus d'une soixantaine d'euros. Idem dans les campings: la plupart du temps on paie par personne, aussi petite soit-elle. On comprend tout de suite beaucoup mieux pourquoi les danois ont aussi peu d'enfants.

-En revanche on se nourrit bien très facilement: le bio est même plutôt moins cher qu'en France. Nous avons une petite coeliaque: à ce niveau le Danemark est vraiment facile à vivre. Le gluten free est indiqué sur toutes les étiquettes et le moindre glacier ambulant a tout ce qu'il faut.

Le musée Viking de Jelling

-Copenhague est une très belle ville. Mention spéciale pour le musée Carlsberg qui abrite une collection impressionnante sur l'antiquité. Nous nous attendions à une ville presque sans voitures et nous avons été un peu déçus. Certes il y a beaucoup de pistes cyclables et de vélos de toutes sortes, mais ça reste une capitale européenne blindée de voitures.

Copenhague, Rosenborg Slot

-Nous avons a-do-ré le sinistre château de Kronborg, plus connu sous le nom de château d'Hamlet. Les visiteurs sont libres de visiter la forteresse où se déroule en même temps une représentation de la tragédie de Shakespeare (en anglais, ouf!). Les costumes sont superbes, les acteurs excellents et le cadre... on ne peut plus lugubre! La  terrifiante visite des souterrains (éclairés par quelques rares bougies) a enchanté nos jeunes adeptes de sensations fortes. Sans vouloir vous spoiler vous risquez de tomber, au détour d'une cave, sur la statue d'Ogier le Danois. La légende raconte que cet ancien fidèle de Charlemagne ayant changé de camp est simplement endormi et pétrifié dans les sous-sols du château.... et qu'il se réveillera le jour où le Danemark sera en danger.

Kronborg, le château d'Hamlet
"Être, ou ne pas être, c’est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte? Mourir.., dormir, rien de plus..."
-Pour l'hébergement la solution "stuga" (petit chalet de bois) est idéale en Suède, en Norvège et en Finlande, mais nous l'avons trouvée moins pratique au Danemark. Les chalets sont assez chers, pas très bien tenus, et trop serrés pour avoir l'impression d'être seuls au monde. Pour ce pays nous avons préféré les nuits en tente.

-Odense est incontournable avec les enfants. Pendant les grandes vacances on peut assister gratuitement à des représentations en plein air des contes d'Andersen en anglais, devant le musée Andersen. Le spectacle est assuré bénévolement par les écoliers de la ville. Une chasse au trésor dans la ville permet de gagner une figurine de ballerine ou un petit soldat de plomb. Les petits homeschoolers ont été emballés.
Odense, représentation en plein air des contes d'Andersen

-Sur les conseils de plusieurs personnes qui ont trouvé le parc cher et décevant, nous n'avons pas fait Legoland. La boutique LEGO de Copenhague a comblé les petits homeschoolers de joie.


mercredi 3 août 2016

Le puy du fou

Les petits homeschoolers ont eu la chance de passer trois jours début juillet au Puy du Fou, incontestablement le meilleur parc au monde. Oubliez les heures de queue pour des attractions à sensations qui débouchent toutes sur une boutique farcie de gadgets à l'effigie d'un animal à grandes oreilles: au Puy du fou une seule boutique à l'entrée du parc, farcie de beaux livres. Pas non plus d'attractions mais des spectacles qui plaisent aux tout petits comme aux papis-mamies. Ca grouille d'enfants qui courent avec des épées en bois, se passionnent pour Jeanne d'Arc, tremblent dans les tranchées, se découvrent une grande ambition pour la fauconnerie et restent scotchés en observant un (vrai) tonnelier au travail. 

Qualité des spectacles, soin du détail, ambiance familiale, bain culturel, valeurs simples et saines, histoire "vivante": le puy du fou c'est SO Charlotte Mason. 

Baudouin rentre de Croisade au trot oriental, un Carra-Carra sur la croupe de son cheval!
Un conseil: pour vraiment en profiter, il ne faut pas hésiter à vraiment bosser l'Histoire de France en amont, enfants comme adultes (oui oui, parce que c'est souvent bien loin tout ça!). Les spectacles sont truffés de petits symboles qu'on ne peut saisir qu'en ayant une bonne connaissance de l'époque concernée. Donc dans les mois qui précèdent: narrations sur les grands hommes et les femmes célèbres racontés aux enfants, Bainville dans la voiture, living books, bonnes BD historiques etc... 

Les animaux de la ferme
Mention spéciale pour le tout dernier spectacle, Le Dernier Panache, mettant en scène le Lieutenant de Vaisseau François Athanase Charrette, charismatique héros de la guerre de Vendée. Réussir à transporter les spectateurs en pleine bataille navale, ça c'était un défi osé! Les décors sont tout simplement incroyables: nous en avons eu les larmes aux yeux!

La Légende de Martin, un adorable spectacle de marionnettes pour les plus petits
Le signe du Triomphe, sur la Rome Antique, est lui aussi époustouflant. Attention tout de même: des chrétiens sont jetés aux fauves. C'est très réaliste: hurlements, combats, cadavres, hémoglobine en veux-tu en voilà... Nous l'avions vu une première fois avec un enfant de deux ans qui avait fait des cauchemars terribles dans les semaines qui avaient suivi. Cette fois-ci, avec des plus grands de 4,5,8 et 9 ans, c'est beaucoup mieux passé: même la toute petite de 4ans avait bien conscience que c'est du spectacle et que fort heureusement personne ne se fait réellement massacrer dans l'arène. (Que les cadavres de l'arène soient des acteurs ne fait pour elle aucun doute... par contre elle défend mordicus que la France est une monarchie puisqu'elle a rencontré le roi et la reine de France, François Ier et Eléonore d'Autriche... et qu'ils étaient bien vivants!)

Le bal des oiseaux fantômes
Absolument tous les spectacles sont bons (non: excellents!), et une seule journée ne suffit pas pour tous les voir. L'hébergement dans le parc est superbe mais assez cher et pris d'assaut. A moins de réserver plusieurs mois en amont vous pouvez oublier! Par contre le parc compte plusieurs campings très sympas à proximité immédiate (assez sauvages, spacieux, verdoyants, sans élections de mister camping à 23h). C'est la solution que nous avons choisie et c'était-vraiment-top! Si vous souhaitez juste planter votre tente près du parc, c'est par ICI

Devant l'académie de fauconnerie du Puy du Fou
En Bref: courez au Puy du Fou si ce n'est pas déjà fait!

jeudi 30 juin 2016

Ci-gît notre liberté

Hier après midi l'article 14bis, concernant les contrôles de niveau et le lieu de contrôle, a été voté à l'assemblée nationale.

Il s'agit d'imposer la progression de l'éducation nationale par cycle et de donner tout pouvoir à l'administration pour organiser les contrôles.

J'ai suivi les débats en direct: sur 577 députés, seuls 49 étaient présents et ont voté. Avec 32 voix pour et 17 contre, l'article est passé. Madame Najat Vallaud Belkacem n'avait pas pris la peine de se déplacer. J'avoue ne pas avoir l'habitude de me pencher autant sur les rouages de notre démocratie... il a fallu que je sois directement concernée pour prendre le temps de le faire. C'est consternant: l'assemblée nationale était presque déserte, la ministre de l'éducation absente... pour un texte d'une telle importance! Ne se sentent-ils pas concernés? N'ont-ils aucun sens des responsabilités?

J'ai été très agréablement surprise par le degré d'information de certains députés, et je crois que nous le devons aux associations qui ont fait un travail de communication formidable. Monsieur Noël Mamère a été admirable, ainsi que Monsieur Breton, Mme Attard, Mme Le Callenec et tant d'autres... Leurs nombreuses interventions furent remarquablement éloquentes et pertinentes. Parti socialiste mis à part, nos défenseurs venaient de tous les horizons politiques. Ils n'étaient pas tous convaincus par le homeschooling, mais tous estimaient qu'il s'agit d'une liberté fondamentale. Tous ont insisté sur le fait que l'arsenal juridique est déjà suffisant pour lutter contre d'éventuelles dérives et que cette loi liberticide n'a pas lieu d'être.

Malheureusement toutes leurs questions et objections sont restées sans réponse.

Tout n'est pas terminé: tous les amendements ont été rejetés, mais la loi n'est pas encore passée, nous avons donc encore une chance, aussi infime soit-elle. En bref: communiquez! Communiquez un maximum: c'est l'inconnu qui fait peur.

Pour en savoir plus, voici un excellent article d'isa-lise:

Lire aussi:

vendredi 17 juin 2016

6 idées pour que les dernières semaines d'école à la maison déchirent

Ces dernières années d'école à la maison nous avons essayé beaucoup de configurations différentes: les étés travaillés, les étés cools, les étés moitié-moitié… Cette année nous avons tous beaucoup travaillé, nous apprécierons tous de longues vacances sans cahiers, conjugaison, grammaire et opérations!

Quel que soit votre planning, si vous optez comme nous pour prendre quelques vacances estivales bien méritées, la fin est proche mes amis!


Voici quelques idées pour s'assurer que les dernières semaines d'instruction en famille déchirent:

-Travailler dehors

Notre chariot chaque matin prend désormais le chemin de la terrasse.
Travailler à l'ombre de la vigne est un pur bonheur. 

Le changement de cadre nous apaise tous beaucoup. C'est l'énorme avantage de l'école à la maison: pouvoir changer très facilement de lieu pour apprendre.
L'été permet de se saturer les tympans de chants d'oiseaux puis de rire du petit papillon qui vient se poser sur la copie; ce serait dommage de ne pas en profiter et de s'enfermer entre quatre murs!


-Organiser au moins une journée entière d'excursion

Ce sont les dernières semaines avant les vacances: les derniers jours de calme avant que la plage, les zoos ou même les musées ne soient littéralement envahis!
Nous comptons bien profiter de ce calme avant la tempête, et savourer la formidable liberté de pouvoir partir une journée entière en balade avec un panier de pique-nique!



-Préparer des olympiades en plein-air

Les enfants adorent les olympiades. 
Nous avons prévu des activités pour que chacun y trouve son bonheur (avec une petite compétition de karaté, un lancer d'anneaux, une course en sac... ou même un concours pour passer sous de toutes petites choses, pour que Bébé ait la joie de gagner au moins une fois!). 
Chacun a participé à l'élaboration du programme des festivités, qui dureront une semaine (un peu chaque jour!)



-Faire le bilan de l'année

Je pense:
-non seulement à ce qui n'a pas fonctionné, pour pouvoir remettre en question ma manière de fonctionner et tenter de m'améliorer l'année prochaine! 
-mais aussi à ce qui a fonctionné, parce qu'on a trop tendance à oublier, à la rentrée, toutes ces petites adaptations et ces bonnes résolutions qu'on avait mis du temps à appliquer mais qui avaient bien marché.


-Faire la fête!

Dans mes plus beaux souvenirs d'école, il y a bien sûr la kermesse. Ce moment de fête qui marquait la fin d'une longue année, où nous passions sur scène devant des parents au comble de la fierté, et où nous nous empiffrions de quatre-quart les doigts encore gluants de barbapapa.

Je crois qu'on peut aussi, avec l'école à la maison, célébrer une année entière de progrès. En suggérant par exemple aux enfants d'organiser eux-mêmes un petit spectacle et en faisant une soirée barbecue-brochettes de marshmallows.
Juste pour se dire combien on est heureux d'avoir passé l'année ensemble et d'avoir tant appris les uns des autres!


-Prévoir une VRAIE pause

Le homeschooling implique, malgré toutes les sorties et activités pratiquées, beaucoup de temps à la maison durant l'année.
Même si on ne peut pas forcément partir ailleurs en vacances, faire un vrai break est vraiment important. Il peut s'agir de quelques jours où l'on fait des choses vraiment différentes de d'habitude. Oublier les montres au fond d'un tiroir, voir des amis, passer des journées entières à bouquiner…
Bref, casser le rythme et sortir beaucoup pour mieux recharger les batteries!


Lire aussi: les préparatifs pour la rentrée des homeschoolers de niveau: